UNE FEMME SURPRISE PAR SON MARI A L’ENTREE D’UNE ...

Mardi 16 mai 2017 : 09H29

UNE FEMME SURPRISE PAR SON MARI A L’ENTREE D’UNE AUBERGE

L’infidélité dans le foyer conjugal a atteint son apogée, son paroxysme en RCA. Les femmes ne sont plus fidèles à leurs maris et vice versa. La crise enclenchée par l’ex-coalition Séléka a accentué l’infidélité car certains pères de famille ont perdu tous leurs biens et sont nus comme un ver de terre. Ne pouvant faire face aux dépenses de leurs familles, leurs femmes profitent de leur pauvreté pour se livrer à la débauche.

En effet, Fidélia est une jeune femme, âgée d’une trentaine d’année. Elle habite le quartier Fatima-Sandoumbé, situé dans le 6ème arrondissement de Bangui. Son mari Bosco fut un commerçant, communément appelé « Bouba Nguéré », en Centrafrique. Avant la prise de pouvoir, le 24 mars 2013 par la Séléka, ses affaires prospéraient. Et le couple vivait bien. Malheureusement pour Bosco, ses marchandises ont été saccagées, une partie emportée par les combattants Séléka. En un temps record, il s’est retrouvé main vide car le peu d’argent qu’il détenait est utilisé aux besoins de sa famille.

Sa femme Fidélia, voyant qu’il n’a plus de sous sur lui, a commencé à le provoquer. Une dispute, suivie d’une bagarre a éclaté entre le couple. Profitant de cette situation, Fidélia a regagné sa mère. Entretemps, elle était en grossesse et a donné naissance à un bébé de sexe féminin. Bosco se trouvant, dans une situation difficile, est obligé de conduire un taxi-moto. Chaque jour, il ne manquait pas de donner de l’argent à Fidélia. Malgré les efforts déployés par ce dernier, son épouse se permet le luxe de sortir avec d’autres garçons.

C’est ainsi qu’un jour, alors que Bosco empruntait la rue Anabelle qui passe tout juste devant une auberge, il a surpris sa femme entrain d’entrer dans celle-ci. Il s’est arrêté et a couru vers son épouse tout en lui posant les questions suivantes : où vas-tu ? Qu’est-ce que tu vas chercher dans cette auberge à cette heure de la journée ? Voyant qu’elle a été prise la main dans le sac, elle s’est mise à mentir de la sorte : j’ai livré mes chaînettes et mes boucles d’oreilles à la femme qui habite ici. Je suis venue récupérer l’argent. Et son mari de lui dire, « ici, c’est une auberge. Je sais que tu as un copain qui t’attend à l’intérieur. Tu ne rentreras pas. Toi et moi, nous allons partir ensemble chez tes parents pour que la lumière soit faite sur cette affaire ». Fidélia a refusé cette offre et a tenu coûte que coûte entrer dans l’auberge pour parler à la soi-disant femme qui a pris ses boucles d’oreilles et ses chaînettes.

Bosco a refusé. Tellement que Fidélia a insisté, le couple a fait leur entrée. Or, il y avait une femme qui est dans une maison à côté de l’auberge. Et Fidélia s’est adressée à cette femme en ces termes : « Je suis venue prendre l’argent de mes boucles d’oreilles que je t’ai livrés la semaine passée ». Ebahie, cette femme ne savait quoi dire puisqu’elle ne connaissait pas Fidélia et qu’elle n’a jamais pris des boucles d’oreilles et des chaînettes entre les mains de celle-ci.

Honteuse et confuse, Fidélia est sortie tête basse. Elle fut conduite par son mari au domicile familial. Dès leur arrivée, Bosco a relaté tout ce qui s’est passé à sa belle-mère. Et celle-ci de dire, « Fidélia vient à peine de sortir pour aller acheter de la bouillie pour son enfant. Ça m’étonne que tu l’as surprise entrain d’entrer dans une auberge. Je ne comprends pas ce qui est arrivé ».

De retour, Bosco a dit à sa femme ceci, « je comprends pourquoi tu as regagné ta mère. Quand tu étais chez moi, tu faisais la même chose. A partir d’aujourd’hui, je ne te donnerai rien. Tu vas te débrouiller avec tes copains ».

Bosco n’a-t-il pas raison d’avancer de tels propos ? La réponse donnée à Bosco par la mère de Fidélia est-elle la bonne ? N’a-t-elle pas couvert sa fille ? Les jeunes femmes, il vaut mieux vivre avec son mari dans la pauvreté que de courir derrière l’argent. C’est un grand danger pour le couple.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire