UN HOMME ET UNE FEMME ENCEINTE

Jeudi 07 Déc. 2017 : 09H21

UN HOMME ET UNE FEMME ENCEINTE ONT FAILLI SE BATTRE A CAUSE DU PROBLEME DE TRANSPORT

Un agent de la douane et une femme enceinte ont failli se rentrer dedans à cause du problème de transport. L’événement s’est déroulé ce mercredi 06 décembre dans la matinée au stationnement des taxis et bus du quatrième arrondissement de la ville de Bangui.

Fonctionnaires, élèves, étudiants, commerçantes et commerçants attendaient impatiemment ce mercredi 07 décembre au stationnement des taxis et bus du quatrième arrondissement de Bangui,  un moyen de transport  pour se rendre aux divers lieux de leurs activités. C’est à ce moment précis qu’un taxi venant du PK 12 vient s’arrêter devant cette immense foule.

 Tout le monde se bousculait pour monter dans le taxi. La femme enceinte et l’agent de la douane devant la portière arrière du taxi se bousculaient pour prendre place. Au moment où ils se bousculaient, un jeune homme était venu saisir par derrière l’agent de la douane afin de favoriser ainsi la femme enceinte de monter dans le taxi.

Furieux, l’agent de la douane s’est retourné contre ce jeune homme qui l’a saisi  par derrière et a commencé à l’insulter. Cette situation a suscité immédiatement la réaction de cette femme enceinte qui voulait descendre du taxi pour se battre avec cet agent de la douane. Heureusement, elle a été maîtrisée par certaines personnes présentes sur le lieu du spectacle.

Depuis des années, la République Centrafricaine connait un sérieux problème de moyens de transports. Chaque matin, les Banguissoises et Banguissois sont massés le long des artères pour trouver un moyen de transport afin de  se rendre à leur travail. Mais il faut attendre parfois 45 minutes, voire une heure de temps pour espérer trouver un moyen de transport en commun.

Malgré l’implantation de certaines sociétés de transport en commun dans le pays, à l’exemple de « Benafrique » et l’avènement des taxis-motos, les Centrafricains continuent de rencontrer de sérieux problèmes de transport  en commun pour se rendre vite aux divers lieux de leurs activités quotidiennes. Que faire pour palier à ce problème ? Le ministère des Transports dont Théodore Jousso a la charge a l’obligation de chercher par tous les voies et moyens à combler ce vide afin de remédier au souffrances des Centrafricains en matière de transport en commun.

Bénistant MBALLA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire