TOUS LES PROPRIETAIRES DES CHIENS AGES DE 03 MOIS

Vendredi 17.03.2017 : 11H36

TOUS LES PROPRIETAIRES DES CHIENS AGES DE 03 MOIS ET PLUS SONT SOMMES A LES FAIRE VACCINER CONTRE LA RAGE CANINE, SINON…

Chien et chatC’est l’objet principal d’un atelier de briefing d’une journée, organisée conjointement par les Ministères de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Population (MSHPP), de l’Elevage et de la Santé Animale (MESA), en partenariat avec l’OMS et la FAO, à l’attention des professionnels des médias, des artistes-comédiens et des acteurs de la société civile. C’était dans la salle du Centre des Opérations d’Urgence de Santé Publique (COUSP), sis au MSHPP à Bangui, le mercredi 15 mars 2017.

A cette occasion, quatre (4) discours ont été prononcés par les représentants de l’OMS et de la FAO, ainsi que le Directeur de la Santé Communautaire, docteur Modeste Hoza et le Chargé de Mission en matière de la Santé Animale, Patrice Ndimbélé, à l’ouverture de cet atelier de briefing. Tous ont mis un accent particulier sur le contexte et l’évolution de la rage canine en RCA ; de la nécessité de sensibiliser tous les propriétaires des chiens âgés  de trois (3) mois et plus de les faire vacciner contre la rage canine ; et de la période du lancement ainsi que de la durée de cette campagne de vaccination. Car les partenaires de la RCA ont mis à sa disposition 70.000 doses de vaccin contre la rage animale. C’est un projet qui devrait débuter au mois d’août 2016 pour prendre fin d’ici la fin de ce mois de mars 2017. Son coût financier est de quatre-vingt seize millions (96.000.000) de FCFA. Et cette compagne de vaccination des chiens âgés de trois (3) mois et plus, contre la rage canine va commencer du mardi 21 au samedi 25 mars 2017. Les localités à risque ciblés sont Bangui, Bimbo, Bégoua, Bouar, Bria et Gamboula. Une fois la campagne terminée, tous les chiens non vaccinés et errants, vont être abattus. Et ce, conformément à une décision du Conseil des Ministres qui a été prise en 2016. C’est en 2013, avec la grave crise qu’on assiste à une augmentation de cas de rage humaine  en RCA. D’où elle a été déclarée épidémique et un plan de lutte contre cette rage a été élaboré par les MSHPP et MESA avec l’expertise technique  de l’OMS et de la FAO.

Après le retrait des officiels, le bureau de cet atelier de briefing a été mis en place et se compose comme suit : Président (Georges Kpizingo de la radio Centrafrique) ; 1er Rapporteur Général (Simplice Doayaoune de l’Association des Radios Communautaires) ; et 2ème Rapporteur Général (James-Vegas Ouandjabanga de l’ONG OVECA). L’adoption du code de bonne conduite par les participantes et participants, a cédé la place aux présentations du Terme de référence du briefing par docteur Nana et des modules entre autres, les généralités sur la rage ; la prophylaxie post-exposition par docteur Ndjapou ; le déroulement de la campagne par docteur Koyazégbé de l’OMS ; les facteurs de risque de la rage par docteur Hoza ; les messages clés de communication par Robembé ; le rôle des médias dans cette campagne par Ndimbelé et suivies des discussions. Et la cérémonie de clôture technique de cet atelier de briefing s’est déroulée dans une atmosphère détendue.

 

Le Petit YEKOA

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire