TOUADERA TRES ENGAGE A RETABLIR LA SECURITE,

Jeudi 03.2017. : 10H18

LE PRESIDENT TOUADERA TRES ENGAGE A RETABLIR LA SECURITE, LA PAIX ET A RELANCER L’ECONOMIE NATIONALE

 

Du 12 au 21 mars 2017, le président de la République, chef de l’Etat, professeur Faustin Archange Touadéra, avait effectué des visites de travail à Bossangoa (Ouham), à Bambari (Ouaka), à Boali (Ombella-M’Poko), ainsi que des missions de plaidoirie à New-York (Etats-Unis d’Amérique) et à Paris (France). Et dans toutes ces visites et missions, le président Touadéra n’a pas manqué un seul instant d’évoquer à ses interlocuteurs, la situation sécuritaire et économique de son pays, la RCA.

A Bossangoa, tout comme à Bambari et Boali, le président Touadéra avait tenu le même langage à ses compatriotes, « Je ne vous oublierai jamais ». C’est une manière pour lui de leur dire que leur situation sécuritaire le préoccupe tant et qu’il en est conscient. D’où le déploiement immédiat à Bossangoa et à Bambari des forces de sécurité nationale (Police et Gendarmerie). Et ce, pour restaurer l’autorité de l’Etat et protéger les populations civiles.

Pour alléger la souffrance de certains de ses compatriotes dans le but de relancer l’économie nationale, le président Touadéra avait payé aux cotonculteurs de l’Ouham et de la Ouaka leurs dettes. A Bossangoa, il avait procédé à l’inauguration officielle de la centrale thermique de l’ENERCA qui n’est pas fonctionnelle depuis quelques années. A Boali, c’était la remise officielle des travaux de la réhabilitation partielle de l’usine de Boali 1, par une entreprise chinoise. Autant de gestes et actes du président de la République, chef de l’Etat, très significatifs prouvant sa ferme volonté de relancer l’économie nationale.

A New-Yord et à Paris, le président Touadéra avait fait des plaidoyers musclés sur l’accélération du processus de formation de nos FACA pour les rendre opérationnelles aussi vite que possible ; l’indépendance de la justice centrafricaine à poursuivre les bourreaux et criminels de son peuple, en mettant un accent particulier sur la lutte contre l’impunité sous toutes ses formes. Il a, par ailleurs, appelé toute la Communauté internationale à plus de solidarité au peuple centrafricain, tout en sollicitant leurs appuis multiformes pour le relèvement effectif de la RCA, très meurtrie et dévastée par des crises militaro-politiques à répétition.

C’est pour autant dire que la sécurité, la paix et la relance de l’économie sont et demeurent encore les trois (3) principales priorités du régime Touadéra durant tout son premier mandat quinquennal (2016-2021). Car, ce sont « la sécurité et la paix qui tiennent en état l’économie », dit-on.

 

Le Petit YEKOA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire