TIMIDE RENTREE ADMINISTRATIVE...

Mardi 19 Sept 2017 : 10H13

TIMIDE RENTREE ADMINISTRATIVE AUX LYCEES BARTHELEMY BOGANDA

ET MARIE-JEANNE CARON

A l’occasion de la rentrée administrative prévue ce lundi 18 Septembre 2017, la rédaction du journal « Centrafric Matin » a fait un tour dans certains établissements secondaires de la capitale centrafricaine (Bangui) pour constater l’effectivité de la reprise des activités scolaires.

Il était effectivement 07 heures 15 minutes quand nous étions arrivés au Lycée Barthelemy Boganda, situé dans le quatrième arrondissement de Bangui. La cours de l’établissement était pratiquement déserte.  Quand bien même que les  portes des salles de classe étaient ouvertes, il faut signaler qu’elles ne se sont pas nettoyées pour favoriser le retour des élèves afin d’étudier dans de conditions meilleures. L’administration a ouvert ses portes, mais le corps professoral était invisible.

Le babillard sur lequel des noms des élèves sont affichés a  été mis juste devant le premier étage du lycée. Une dizaine de futurs lycéens étaient venus vérifier leurs noms. Brice, un élève qui vient d’être admis en classe de 6éme au lycée Barthelemy Boganda nous a expliqué, « mon nom figure sur la liste affichée au babillard. Les salles de classe sont ouvertes. Mais nous ne voyons pas les professeurs. C’est un début, j’espère que d’ici peu, tout va rentrer dans l’ordre ». Contrairement à Brice, Vanessa, une élève qui étudie en classe de 3éme a déploré, « les choses doivent commencer vite pour nous les élèves en classe d’examens. Nous devrons terminer les programmes de cours à temps et faire des révisions pour mieux affronter les examens de fin d’année afin d’éviter le taux d’échecs comme pour l’année académique 2016-2017 ».

Selon une source administrative du lycée Barthelemy Boganda qui a requis l’anonymat, « la rentrée académique 2017-2018 est déjà effective. L’administration a déjà repris ses activités. Dans peu de temps, les élèves et les professeurs vont également reprendre les cours. Tout le monde est conscient que l’école est l’avenir non seulement de nos enfants, mais aussi du pays ».

Par contre au lycée Marie Jeanne Caron, la cour de l’établissement est dominée par l’insalubrité. Quelques salles de classe ont ouvert leurs portes. L’administration a également ouvert ses portes, mais les professeurs n’étaient pas visibles. Quelques filles étaient venues constater la reprise des activités administratives dans leur établissement d’origine. Eliane, élève en classe de 5éme  parlait d’une timide rentrée administrative. « Bien que l’administration a ouvert ses portes, nous ne voyons pas encore toute la hiérarchie. Les choses reprennent très timidement », a-t-elle confié.

Pour Line, élève en classe de 1èreB, «nous demandons aux professeurs et élèves qui trainent encore les pas de reprendre le chemin des cours. La période des grandes vacances a pris fin. Nous avons soif de reprendre les études ».

Alors que la rentrée administrative est effective ce lundi 18 Septembre 2017, la reprise des cours est conditionnée par les enseignants du fondamental 1 et 2 par le paiement de trois (03) mois de salaires dont les deux (02) mois d’arriérés remontant au régime de Michel Djotodia. Mais nous ne savons pas encore si cette rentrée administrative est effective dans les villes de provinces, notamment dans les zones où les hommes armés continuent de tuer, piller et incendier.

 

 Bénistant MBALLA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire