RJDH

Vendredi 21.07.2017 : 10H18

LA FEUILLE DE ROUTE DE L’UNION

AFRICAINE SURVOLE LA QUESTION DE L’IMPUNITE ET DE LA JUSTICE

La feuille de route de l’Union Africaine, signée le 17 juillet à Libreville a survolé les questions de l’impunité et de la justice, c’est le constat fait dans ce document dont le RJDH a obtenu copie.

Cette initiative qui se veut le dernier rempart des initiatives pour le retour de la paix en Centrafrique intervient dans un contexte où le peuple centrafricain attend la justice pour marquer la fin de l’impunité caractérisant les crises en Centrafrique.

La feuille de route reconnaît juste que « l’impunité n’a jamais constitué une solution durable aux crises récurrentes en RCA et l’engagement à respecter la lutte contre les graves violations des droits humaines et du droit international humanitaire et à l’examen de toutes les options pertinentes à cet égard, notamment celles tirées du contexte de la justice transitionnelle », peut-on lire dans ce document.

La feuille de route prend également en compte « la présomption d’innocence de tout individu soupçonné de commettre des crimes graves tant qu’il n’aura pas été jugé coupable par une juridiction compétente en la matière ».

Toutefois, les discussions faisant partie de la feuille de route de l’UA prendront en compte les questions économiques et sociales, les questions de sécurité et de défense, mais aussi la justice, la réconciliation et les questions humanitaires sans plus de détails. Cette feuille de route prévoit en plus des discussions sur la question de « justice et de réparation pour les victimes et le mécanisme de justice transitionnelle et de réconciliation nationale ».

L’Union Africaine a ces derniers temps été critiquée pour sa volonté d’aller vers l’amnistie des présumés coupables des violations des droits de l’homme dans la crise centrafricaine ; démarche contradictoire avec la mise sur pied de la Cour Pénale Spéciale, sensée juger ces présumés auteurs des crimes.

******RJDH********

 LE SITE DES DEPLACES DE L’EGLISE CATHOLIQUE DE BRIA PILLE PAR DES HOMMES ARMES

La paroisse Saint-Louis de Bria à l’est du pays dans la Haute-Kotto accueille des personnes déplacées. Elle a été pillée le mardi 18 Juillet aux environs de 21 heures par des hommes en armes. Une situation à l’origine de la panique chez les personnes déplacées. Information confirmée au RJDH par l’autorité religieuse de la localité.

La flambée de violence constatée au second trimestre de l’année 2017 n’a pas épargné la ville de Bria dans la haute-Kotto. Les populations civiles et directement les leaders communautaires et religieux se trouvent affectés par cette situation. La situation sécuritaire et humanitaire reste volatile dans la localité.

L’incursion des hommes armés dans l’enceinte de la paroisse de Bria inquiète. « Nous avons été victimes d’un braquage ce mardi à 21 heures. Il s’agit des hommes en armes qui ont fait irruption dans l’enceinte de la paroisse où se trouvent les personnes déplacées. Ils ont pris tout ce qui était argent, téléphones, et plusieurs biens matériels. Nous rendons grâce à Dieu qu’aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée », a témoigné l’abbé Gildas, curé de la paroisse saint Louis de Bria.

Cet incident s’explique par la non protection du site de l’Eglise catholique. « La paroisse n’est pas protégée. Nous avons demandé la dernière fois à la Minusca de mettre leurs éléments aux alentours de l’Eglise afin de protéger les personnes qui s’y trouvent et n’avons eu aucune réponse jusqu’à ces jours. En voilà la conséquence aujourd’hui. Ce que nous déplorons beaucoup plus est que ces personnes armées ont promis de revenir sur le lieu pour une prochaine exaction », a expliqué le curé.

La ville de Bria se trouve dans une situation d’affrontements passifs entre les groupes armés. Les personnes réclament une assistance humanitaire suffisante et la libre circulation des personnes devient de plus en plus compliquée. Un agent de santé a été tué dans la localité le weekend dernier.

****RJDH****

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire