QUE SAVEZ-VOUS DE LA HAUTE AUTORITE CHARGEE DE LA BONNE G.

Lundi 23.01.2017 : 10H34

QUE SAVEZ-VOUS DE LA HAUTE AUTORITE CHARGEE DE LA BONNE GOUVERNANCE EN RCA ?

 

 

Le titre 09 de la Constitution du 30 mars 2016, dans ses articles 146 à 150, met en exergue la mission assignée à la Haute Autorité chargée de Bonne Gouvernance (HABG).

« Il est institué une Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance. La HABG est une institution indépendante de tout pouvoir politique, de toute association, de tout parti politique et de tout groupe de pression.

Elle veille à la représentation équitable de toutes les régions de la RCA dans les institutions publiques et parapubliques. Elle veille à proscrire toute gestion familiale, clanique, patrimoniale et partisane de la chose publique. Elle veille également à la protection des droits des minorités, des peuples autochtones, de personnes handicapées, ainsi que du principe de l’égalité entre homme et femme.

La HABG assure la protection du patrimoine  national et la transparence dans l’exploitation et la gestion des ressources naturelles. Elle veille à la redistribution équitable des profits générés par les ressources naturelles. Elle peut appeler l’attention des pouvoirs publics dans les domaines relevant de sa compétence et faire des propositions appropriées.

Avant leur entrée en fonction, les membres de la HABG font, chacun en ce qui le concerne, une déclaration écrite de patrimoine, déposée au greffe de la Cour Constitutionnelle qui la rend publique dans les huit (8) jours francs. Dans les trente (30) jours qui précèdent la cessation de leurs fonctions, les membres de la HABG renouvellement, chacun en ce qui le concerne, la déclaration écrite de leur patrimoine dans les conditions prévues à l’alinéa ci-dessus. Une loi organique détermine la composition, l’organisation et le fonctionnement de la HABG ».

Fidèles lecteurs et lectrices du journal « Centrafric Matin », vous êtes déjà situés sur la mission de la HABG. Car la septième République actuelle a besoin des « Institutions fortes et non des hommes forts », pour consolider davantage la paix et la démocratie, gages incontournables de développement socioéconomique durable.

 

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire