PRESIDENT TOUADERA : EVALUER LES EMBUCHES QUI VOUS ATTENDENT

Mardi 07.02.2017 : 09H52

AU PRESIDENT TOUADERA : EVALUER LES EMBUCHES QUI VOUS ATTENDENT

 

Nous savons que « la mission que le peuple centrafricain a confiée au président de la République n’est pas alléchante. Il lui faudra évaluer les embûches, les obstacles auxquels il fera face », de par sa brillante et écrasante élection au second tour de la présidentielle de 2015. Car avec le coup d’Etat de la nébuleuse ex-coalition Séléka, le 24 mars 2013, la RCA est tombée plus bas que terre. Donc tout est à rebâtir et à reconstruire. Mais un succès n’est pas un leurre. Honnêtement, il faudra au professeur président plus d’abnégation et de courage politique pour y parvenir.

Accrochez-vous donc à vos convictions, si vous les jugez salutaires pour le peuple. Au début, les gens parleront certainement mal de vous, ils vous haïront même pour les difficultés qu’engendreront vos reformes durant votre mandat de cinq (5) ans. Mais à la fin, quand vos initiatives engagées porteront leurs fruits, ils seront les premiers au contraire à vanter votre réussite. Le peuple, c’est cela partout.

Monsieur le président, il vous faut avoir conscience dès aujourd’hui que les « caisses de l’Etat sont vides ». Ceux qui quittent le pouvoir chez nous ne laissent d’habitude rien à leurs successeurs. C’est la vilaine méthode, et il faut toujours tout reconstruire à nouveau.

L’autre handicap, c’est la « désintégration de l’administration ». Devant les mauvais exemples que donnent nos dirigeants dans la gestion de la chose publique, tous les fonctionnaires et autres agents de l’Etat se pervertissent, n’exercent plus selon la déontologie professionnelle. Ils s’accordent tous à dire : « Que nous sert-il d’être honnêtes ? ». Voilà, monsieur le président Touadéra, sommairement, l’état de la maison dans laquelle vous y êtes convié à mettre de l’ordre. Ce n’est pas impossible. Vous pouvez y  parvenir, à condition bien sûr de rassembler toutes les énergies nécessaires pour mener de front une lutte implacable contre la consécration fâcheuse de l’impunité, de l’incompétence et de la médiocrité chez nous en RCA.

A cet effet, il vous faut faire renaître le pays des cendres de la mal gouvernance, de l’irresponsabilité chronique. Et ce sont là monsieur le président Touadéra les quelques conseils pratiques du journal « Centrafric Matin », qui vous guideront dans l’exercice de votre noble et surtout délicate fonction. Et ceci dans l’intérêt général de la nation centrafricaine.

Le Petit YEKOA

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire