POURQUOI LE TARIF DES BUS DE LA SOCIETE « BENAFR..

Mardi 11.04.2017 : 09H39

 

POURQUOI LE TARIF DES BUS DE LA SOCIETE « BENAFRIQUE » EST PASSE DE 150 A 200 FCFA ?

Mis en circulation il y a de cela trois (3) mois, les bus de la société de transport urbain, « Benafrique », nationalité béninoise, viennent de connaître une hausse de leur tarif, passant de 150 à 200 FCFA par personne, ce lundi 10 avril 2017. Face à la hausse de tarif, bon nombre d’usagers de ces moyens roulants de transport urbain, s’interrogent sur les causes qui ont motivé leurs responsables à augmenter le tarif de 33,33%, alors que le prix du carburant à la pompe dans les stations Total, Tradex et autres est resté le même, donc n’a pas été augmenté.

Pour répondre à cette préoccupation majeure des usagers, nous avions pu joindre par téléphone portable, le PDG de la société de transport urbain « Benafrique » Thiburce Montchio, depuis Cotonou au Bénin, dans l’après-midi du samedi 08 avril 2017. Pour ce dernier, « après trois (3) mois de circulation à Bangui, Bimbo et Bégoua, il y a lieu de faire l’évaluation de rendement financier que rapportent ces douze (12) bus. De cette évaluation, il s’est avéré que les 72 % des recettes sont dépensés pour le carburant et les 28 % pour les salaires du personnel et autres charges. La société n’a donc pas tiré profit pour d’autres investissements. De ce fait, il faille envisager la hausse de tarif de ces bus. Et ceci par des sondages réalisés auprès de quelques usagers pour proposer des tarifs. Les usagers des axes routiers PK 12 – Centre-ville, Pétévo-Combattant et vice-versa, sont favorables à cette hausse de tarif de 33,33 %, donc de 150 à 200 FCFA par personne. Telles sont là les causes qui nous ont poussé à augmenter le tarif des bus de la société de transport urbain « Benafrique ». Et je vous remercie très sincèrement, monsieur le journaliste, de m’avoir contacté pour vous donner plus d’éclaircissements dans cette affaire de la hausse de tarif de nos bus. Cela va vous permettre de mettre des informations sûres à la direction du grand public de Bangui, Bimbo et Bégoua, afin d’éviter toutes les désinformations d’où qu’elles proviennent ».

Seulement, ce lundi 10 avril 2017, nous avons constaté au niveau de l’ex-marché Combattant que ces bus n’ont pu faire leur plein des usagers comme d’habitude. Et pour cause principale, bon nombre d’usagers parlent d’une hausse très excessive de tarif qui ne cadre pas avec le pouvoir d’achat de la population banguissoise. D’où nous posons cette question : y a-t-il entente préalable entre les responsables de la société de transport urbain « Benafrique » et le ministère en charge des Transports relative à la hausse de tarif ? Qui a l’habilité de fixer le tarif des taxis et bus urbains et interurbains ?

 

Le Petit YEKOA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×