« PAYER SES FACTURES D’ELETRICITE EST UN DEVOIR DE CITOYEN »,

Mardi 13 Déc. 2016 :11:14

« PAYER SES FACTURES D’ELETRICITE EST UN DEVOIR DE CITOYEN », PEUT-ON LIRE SUR LES BANDEROLES DE L’ENERCA

Consommer l’électricité, c’est bon, payer ses factures d’électricité, c’est encore mieux. Force est malheureusement de constater que les Centrafricains consomment l’électricité produite par la société ENERCA, mais pour payer les factures d’électricité, c’est un goulot d’étranglement ou un véritable serpent de mer, difficile à avaler. Des tonnes et des tonnes de factures moisissent dans leur maison ou dans leur bureau. Personne ne daigne y jeter un coup d’œil. On ignore tout et on sabote tout. Tout se passe comme si les Centrafricains que nous sommes, négligent et méprisent tout. On oublie habituellement que c’est grâce au paiement des factures d’électricité que l’ENERCA peut mener normalement sa politique d’extension ou de distribution du courant dans les quartiers de Bangui, Bimbo et ailleurs qui en manquent cruellement. Revendiquer l’électricité par les barricades des avenues, est le propre du Centrafricain. Mais quand il s’agit de donner à l’ENERCA ce qu’elle réclame de nous, c’est terrasser ou aplanir une montagne en un jour. Alors, comment l’ENERCA peut-elle se développer pour répondre aux demandes de ceux qui ont besoin d’électricité, du moins que ces anciens clients ne paient pas leurs factures ?

Le slogan, « Payer ses factures d’électricité est un devoir de citoyen », doit être ancré dans notre tête pour toujours. Car un bon citoyen, c’est celui qui participe activement au développement de son pays. Payer les factures d’ENERCA, c’est contribuer efficacement à l’épanouissement de celle-ci. Et par son entremise, la RCA se développera davantage car l’énergie est aujourd’hui à la base de tout développement. Les sociétés, les entreprises, les industries, les PME/PMI, même le secteur informel, ne peuvent se développer que grâce à l’énergie, qu’elle soit solaire, thermique, hydro-électrique, et nous en passons. Mais chose bizarre encore, certaines entreprises ou sociétés de la place ne règlent pas leurs factures auprès de l’ENERCA. Où allons-nous avec ces mentalités rétrogrades ? Avons-nous vraiment envie de propulser l’ENERCA au top niveau ? Autant d’interrogations qui dépassent l’entendement humain.

De grâce, payons nos factures d’électricité car c’est le devoir d’un bon citoyen. Et c’est de là que l’unique société qui produit de l’électricité aux Centrafricains, ENERCA, peut réaliser ses projets et atteindre ses objectifs. Car nul n’ignore que sans argent, rien ne peut se faire.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire