M’POKO-BAC : UNE FEMME POIGNARDEE PAR SON MARI

Mercredi 28.06.2017 : 09H43

M’POKO-BAC : UNE FEMME POIGNARDEE PAR SON MARI CHANVREUR

Les habitants environnants du quartier M’Poko-Bac, rue Micheline, sont secoués ce dimanche 25 juin 2017, jour du seigneur, par un drame qui a failli coûter la vie à une femme.

En effet, une femme, mère de 03 enfants, a été poignardée par son mari, un consommateur réputé de chanvre indien. Ce chanvreur surnommé «  » dans le milieu des trafiquants de ce stupéfiant, de son vrai nom Igor MOPA partage sa vie commune avec Marina.

Igor alias «  » est d’une jalousie maladive. Pour lui, tous les hommes qui passent un petit bonjour à Marina, le font avec une autre intention. Il va jusqu’à l’empêcher d’exercer son petit commerce comme vendeuse de farine de manioc.

Les scènes de ménage sont fréquents dans ce couple qui habite les environs du quartier M’poko-Bac non loin de l’antenne relais d’Azur. Tous les voisins sont unanimes pour reconnaître qu’au cours de leurs multiples disputes, chaque fois, Igor ne cessait de menacer son épouse avec un couteau ou un pilon qui, selon lui, « avait déjà égorgé des gens » lors de la dernière crise militaro-politique de 2013.

Que s’est-il passé ce matin du 25 juin ? Aucun voisin interrogé ne peut le dire avec exactitude. Selon l’un d’eux, tôt le matin, il a entendu un enfant pleurer. Après, plus rien, seulement, c’est à 06 heures du matin que des cris stridents poussés par Marina, ont alerté le voisinage qui est venu constater que la pauvre femme venait d’être poignardée au niveau du flanc gauche et saignait abondamment.

C’est l’occasion pour chacun de mettre en pratique les rudiments du secourisme appris. C’est ainsi que l’un des voisins a conseillé à la victime de se coucher sur le côté poignardé afin de faciliter l’écoulement du sang pour éviter l’hémorragie. C’est ce qui était fait avant l’arrivée de secours et proches parents qui habitent le même quartier. Ils ont finalement conduit Marina à l’hôpital. Dieu merci ! Selon les urgentistes du dispensaire Alima, la victime a eu beaucoup de chance car la blessure est superficielle, après avoir ausculté l’étendue du dégât causé par le coup de couteau.

Igor, pendant ce temps, a profité de l’attroupement des gens venus s’enquérir de la situation pour s’éclipser discrètement avant de sauter derrière un taxi-moto et fondre dans la poussière. A l’heure où nous mettons sous presse cet article, Igor MOPA est introuvable et activement recherché par les gendarmes et les jeunes du quartier M’Poko-Bac.

C’est le moment pour nous d’exhorter, les forces de l’ordre afin de mettre en place une vraie politique de la lutte anti-drogue et autres stupéfiants, de sorte que ces genres de drame puissent être évités  à l’avenir.

 

Sinclair ARIES

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire