LES MINISTRES, LES D.G, LES DEPUTES…,

Lundi 28 mai 2018 : 09H48

LES MINISTRES, LES DIRECTEURS GENERAUX, LES DEPUTES…, HYPER-SECURISES NE DONNENT AUCUNE CONSIDERATION AUX AUTRES PENDANT LES CEREMONIES. ET POURTANT EN SUEDE…

La ministre de la Défense Nationale, Marie Noëlle Koyara était en Suède où elle avait pris part à une conférence internationale sur « l’égalité de genre ». Pendant les heures de déjeuner, elle a fait un constat. Il n’y avait pas une place réservée uniquement aux hautes personnalités ou aux anciens dignitaires suédois. Tous les invités mangeaient et buvaient ensemble dans la salle de réception. En Suède, tout le monde est traité sur le même pied d’égalité pendant un festin ou une cérémonie. C’est un constat émouvant que la ministre Marie Noëlle Koyara a vécu pendant son séjour en Suède et qu’elle est revenue partager aux autres pendant l’atelier de restitution de sa mission qui s’est déroulé le jeudi 24 mai dernier.

Mais en République Centrafricaine, il est avéré et prouvé que les hautes autorités du pays, notamment les ministres, les directeurs généraux, les députés, voire les anciens dignitaires sont tous les temps hyper-sécurisés comme des dieux sur terre, ne donnent aucune considération aux autres invités pendant les festins et les grandes cérémonies.

L’honneur, les petites considérations, l’orgueil, pour tout dire, sont le propre des Centrafricains, plus particulièrement des hautes autorités du pays. Le plus souvent, il semble que vous commettiez un pêché lorsque vous appeliez un ministre par son nom de famille, sans pour autant employer le mot « EXCELLENCE ». Il y a certains ministres qui veulent qu’on leur adore comme le Fils de Dieu. Du lundi à dimanche, certains  ministres, DG, ainsi que les députés de la nation sont habillés en veste avec cravate. Ils dorment dans des villas luxueuses et roulent tous les jours des voitures qui coûtent extrêmement chères. En faisant cela, ils se croient être supérieurs à tout le monde et ont des oreilles qui dépassent largement le crâne.

« Dieu résiste aux orgueilleux, mais fait grâce aux humbles », déclarent les Saintes Ecritures. Il semble que la ministre Marie Noëlle Koyara est une compatriote humble qui donne de la considération aux autres citoyens partout où elle passe. C’est ce qui l’a d’ailleurs poussée à expliquer le constat qu’elle a fait à l’étranger pour ainsi attirer l’attention de ces collègues vis-à-vis des petites considérations qu’ils affichent le plus souvent lors des grandes  cérémonies.

L’orgueil est un pêché originel qui a plongé aujourd’hui toute l’humanité à la désobéissance. Le « MOI » et rien que « MOI » est un sentiment d’égoïsme, de la haine, de la rancœur qui finit toujours par être payé très cher. Lucifer qui a été créé par Dieu et placé auparavant comme 1er ministre pour diriger les anges a perdu son pouvoir à cause de l’orgueil. Mais cela n’a pas donné matière à réflexion à l’Homme déchu de se repentir sincèrement et demander pardon à Dieu afin d’être racheté par le sang de Jésus-Christ.

Durant les rebellions qui se succèdent en République Centrafricaine, ce sont les ministres, les DG, les députés, voire les anciens dignitaires qui paient le lourd tribut. C’est la conséquence des actes qu’ils ont posés dans le passé. Ils ont récolté et continuent de récolter ce qu’ils ont semés. Et malgré cela, certains qui sont actuellement au gouvernement, leurs comportements n’ont pas du tout changé vis-à vis de leurs compatriotes.

Feu Barthelemy Boganda disait : « Zo Kwe Zo ». Mais aujourd’hui, c’est le contraire que nous vivons au quotidien. Le clanisme, l’ethnocentrisme, le régionalisme ont atteint leur paroxysme en République centrafricaine, créant ainsi la division, la haine, la rancœur dans toutes les couches sociales avec un dénominateur commun le « MOI ».

 

Amedé NGUETE

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×