LES DIRECTEURS GENERAUX ET PRESIDENTS DES CONSEIL..

Lundi 03.07.2017 : 09H23

LES DIRECTEURS GENERAUX ET PRESIDENTS DES CONSEIL D’ADAMINISTRATION DU SECTEUR PARABULIC, SOMMES DE SE METTRE RESOLUMENT AUTRAVAIL POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE DU PAYS

Les directeurs généraux et présidents du conseil d’administration du secteur parapublic se sont rencontrés avec le ministre contrôleur général dudit secteur, ce vendredi 29 Juin 2017 de 11 heures à 14 heures dans l’une des salles de conférence du stade 20.000 places à Bangui. L’objectif de cette rencontre était de faire un état des lieux des entreprises parapubliques et connaître leur épanouissement pour le développement socio-économique du pays.

Selon le ministre contrôleur général du secteur parapublic, « cette rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans la dynamique de notre précédente rencontre. Et effet, au cours de notre rencontre la fois passée dans ce même lieu, nous avions convenu de nous retrouver entité par entité. C’est ce qui fut fait. A l’issue de nos échanges sur les questions touchant à la  gestion quotidienne des entreprises parapubliques, nous avions convenu de relever le secteur par des actions multiformes, en commençant par l’application stricte des textes qui régissent vos activités, à savoir la loi  08.011 du 16 Février 2008 et ses décrets d’applications, les dispositions des textes de loi, les statuts et les accords d’établissements de vos différentes entités. Si ces textes sont observés, nul n’est besoin de vous rappeler vos obligations et autres, par des notes circulaires pour vous demander d’élaborer le budget dans le délai etc. Or, nous observons que depuis lors, rien n’est fait pour les uns, très peu pour les autres. Malgré ce tableau sombre, certaines entités observent néanmoins ces conditions précitées afin de se mettre à jour. A ces entités-là, nous leur encourageons.  C’est pourquoi, je saisis une fois de plus cette occasion pour demander à  tous ceux qui sont réunis ici et ceux qui sont encore en retard de se mettre résolument au travail afin de mettre en œuvre toutes les justifications de la participation du secteur parapublic dans l’économie de notre pays. La République Centrafricaine doit se relever aussi économiquement avec la participation des entreprises parapubliques. Cette rencontre d’aujourd’hui nous permettra de faire une évaluation exhaustive ou effective des efforts déployés ou non  par vous, suite à notre rencontre de Juillet 2016… »

Chaque directeur général avait présenté sa structure et son fonctionnement (nombre du personnel, masse salariale, créances, dettes sociales …). Une occasion qui a permis aux uns et aux autres de comprendre que certaines entreprises parapubliques travaillent et d’autres ne font que reculer. Après ces différentes présentations des directeurs généraux, le ministre contrôleur général a pris la parole et a déploré, « les établissements parapublics souffrent. Les comptes sont rarement élaborés, les budgets sont difficilement établis etc. Mais il y a l’espoir car, nous avons des hommes et femmes qui sont capables de relever les défis, en se mettant résolument au travail. S’il y a faillite d’une société, la responsabilité incombe non seulement aux dirigeants, mais aussi à la direction de contrôle ». 

C’était dans une ambiance cordiale que cette rencontre entre les directeurs généraux, les présidents du conseil d’administration et le ministre contrôleur général du secteur parapublic a pris fin.

 Bénistant MBALLA                                

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire