LES CAUSES DE LA CRISE MILITARO-POLITIQUE EN CENTRAFRIQUE

Mercredi 25.01.2017 : 14H56

LES CAUSES DE LA CRISE MILITARO-POLITIQUE EN CENTRAFRIQUE

 

 Nous constatons que l’origine de la crise est lointaine. Si la Centrafrique a vécu des années de turbulence sur l’ensemble du territoire national, c’est à cause de la mauvaise gouvernance des fils du pays. La Centrafrique qui, autrefois, était considérée comme un havre de paix où vivaient paisiblement nos grands parents, est devenue un pays de la guerre aux yeux des Centrafricains et des étrangers. Qu’à l’époque, les étrangers souhaitaient passer leur congé sur ce territoire.

Cependant, qu’est ce qu’une crise militaro-politique ? Le vocable n’a pas une définition universelle mais, nous retiendront que c’est un bouleversement touchant le domaine militaire et politique centrafricain. S’agissant du domaine militaire, on note la parution des armes de guerre et au plan politique, le tribalisme, le régionalisme et la corruption. Le tribalisme est une doctrine qui consiste à recruter dans les forces de défense nationale que ceux de son ethnie en surnombre. Cette attitude des détenteurs du pouvoir crée souvent la haine, la jalousie des autres ethnies, composantes de la population nationale. Ils doivent bannir cette idée car l’intérêt de la nation prime. Souvent pour des raisons égoïstes, certains militaires gradés ou non-gradés désobéissent à la discipline militaire. Ceux-ci deviennent rebelles pour déstabiliser le pouvoir de l’Etat. Ils provoquent les mutineries, les coups d’état ou les rebellions. Si les Centrafricains souhaitent un changement, chacun à l’obligation de changer sa mentalité pour ne plus primer l’intérêt privé mais plutôt l’intérêt de la nation. Le pays a beaucoup souffert. Tout le monde doit mettre la main à la pâte afin d’avancer le pays vers un développement meilleur. La discipline doit régner dans l’armée et chaque soldat doit connaître ses droits et obligations afin que la Centrafrique ait une armée dynamique capable de lutter contre l’insécurité qui continue de sévir dans le pays.

Le régionalisme et la corruption dans l’armée Centrafricaine est une évidence quotidienne. L’armée Centrafricaine est fractionnée aujourd’hui à cause du régionalisme militaire. Certains militaires disent qu’ils sont des nordistes ou sudistes. Tout simplement pour bénéficier de certains avantages licites ou illicites provenant soit de la part des détenteurs du pouvoir politique, soit des responsables militaires. Nous remarquons que la récente crise fut le résultat  des agissements des leaders politiques de ce pays qui l’ont soutenue.

L’heure n’est plus au bavardage. Il faut remettre la pendule à l’heure, afin que les Centrafricains puissent sortir de la caverne.

Delsya Sipaina NZAPAGAZA

 

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire