LE TELEPHONE PORTABLE, VECTEUR DE MENSONGE ET SOURCE D...

Vendredi 24.02.2017 : 10H21

LE TELEPHONE PORTABLE, VECTEUR DE MENSONGE ET SOURCE DE SEPARATION, DE DIVORCE DES EPOUX

 

L’adultère est un fait d’avoir volontairement des rapports sexuels avec une personne autre que son conjoint. On ne peut parler d’adultère sans pour autant évoquer l’une des causes qui semble être aujourd’hui le téléphone portable. Pour notre part, nous avons toujours pensé que c’est un outil de travail. Or en réalité, il n’en est rien pour certains compatriotes, et surtout les jeunes femmes et filles. Partout dans les arrondissements de la ville de Bangui et dans les communes de Bimbo et Bégoua, sans oublier les villes de province, le téléphone portable est devenu un vecteur de mensonge véhiculé par les épouses à leurs maris. Par la suite, il devient la cause de divorce ou de séparation au cas où le mari attrape ou piège sa femme.

Au quartier Guitangola, situé dans la commune de Bimbo, le prénommé Yves et Julie vivent ensemble depuis six (6) ans. De leur union, ils ont eu deux (2) enfants dont un garçon et une fille. Chaque fois que Yves se rend au travail, Julie quitte aussi la maison après avoir fait sa toilette. Et savez-vous où elle se rend ? Chez son copain au quartier Sica 1. Elle abandonne les deux (2) enfants à leur triste sort et ne revient à leur domicile qu’à partir de 13 heures ou 14 heures. Et les voisins de Yves ne cessent d’attirer son attention sur le comportement de sa femme. Même les voisines de cette dernière l’ont conseillée en vain. Tous les conseils prodigués, tombent dans les oreilles d’une sourde-muette. Quand à Yves, il s’est contenté de dire, « tant que je ne mets pas la main ou ne surprends pas ma femme avec un homme, je ne la répudiera pas ».

Un jour, pendant qu’il était en recréation, il a décidé de faire un tour chez son ami qui habite le quartier Sica1. A sa grande surprise, devant lui, se trouvaient sa femme Julie et son amant. Main dans la main, ils déambulaient dans la rue tout en causant. Yves n’a pas cru ses yeux. Il a pensé que cette femme ressemble à Julie. Mais pour être convaincu, Yves a pris son téléphone a composé le numéro de sa femme.

Le téléphone s’est mis à sonner. Julie l’a décroché. « Allo chéri, ça va ? Tu es encore au boulot ? Comment ? », disait-elle. Et Yves de lui répondre, « je vais bien. Je suis encore au boulot. Mais où es-tu présentement » ? « Je suis à la maison entrain de faire la lessive », a avancé Julie. « Es-tu sûr que tu te trouves à la maison ? », a répliqué Yves. « Oui chéri, je suis bel et bien à la maison », a indiqué Julie. Et son mari de lui poser la question suivante, « n’est-ce pas toi qui est devant moi avec un homme dans une rue à Sica1 » ? « Non, non chéri tu as menti », a-t-elle répliqué.

C’est à ce moment précis que Yves s’est présenté devant les deux amoureux. En le voyant, Julie a commencé à trembler et ne savait quoi dire puisqu’elle a été prise en flagrant délit. Son amant, de son côté, est demeuré immobile comme s’il était cloué dans la rue. Et pour prouver à sa belle famille qu’il a pris Julie avec un homme, Yves a appelé la grande sœur de celle-ci et l’a priée de le rejoindre sur le lieu où il a croisé sa femme avec un homme. Cette dernière, tellement occupée par les travaux domestiques, a décliné l’offre. Et Yves n’a hésité un instant à lui affirmer, « j’ai trouvé Julie avec un homme. Si tu ne veux pas venir, tu l’appelles dès maintenant pour qu’elle te confirme ou t’infirme mon propos ». Sa grande sœur l’a appelé, le téléphone sonne et Julie ne veut pas le décrocher. Immédiatement, elle a compris que sa cadette a été surprise par son mari et n’a fait le déplacement.

Les passants, voyant que Yves a croisé sa femme avec son amant se sont mis à dire, « il faut que tu la tapes, ainsi que son amant ». Mais il a refusé de porter main sur les deux amoureux. Il a dit tout simplement à son épouse, « rentre à la maison » et à son amant, « rentre également chez toi. Dans les jours à venir ou dans peu de temps, la femme que tu aimes beaucoup te rejoindra ». Il s’est retourné au lieu de son travail, a expliqué tout ce que sa femme a fait à son patron et a demandé une permission qui lui a été accordée. Il est rentré et a commencé à préparer les bagages de sa femme. Dès que celle-ci est revenue, il lui a remis ses effets et elle est partie tête basse sans mot dire.

Alors, le téléphone portable n’a-t-il pas menti chez Julie et n’est-il pas la cause de leur divorce ? Il ne fait aucun doute. De grâce, nous demandons aux jeunes filles et femmes de bien se servir de leur téléphone portable pour éviter que le pire ne se produise. Ce moyen de communication ne doit pas toujours être le vecteur de mensonge et source de divorce. Beaucoup de femmes sont tombées dans le piège de leur mari en leur disant de mensonge au téléphone. Tout ceci doit s’arrêter car le téléphone portable est un moyen efficace de communication et un outil de travail. Il ne doit en aucun cas servir de moyen de donner des Rendez-vous qui finissent toujours par le divorce.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire