LE TELEPHONE AU VOLANT D’UNE VOITURE...

Vendredi 06/10/2017 : 09H22

LE TELEPHONE AU VOLANT D’UNE VOITURE CONSTITUE

UN VRAI DANGER

Il n’est pas étonnant de voir gesticuler un conducteur avec son téléphone portable coller à l’oreille en pleine circulation dans la ville de Bangui. Le constat est que l’usage du téléphone  portable au volant fait partie de nombreuses causes d’accidents de circulation dans la capitale Bangui. Et pourtant, il est strictement interdit aux chauffeurs et autres personnes qui sont au volant de ne jamais manipuler le téléphone. Car cette attitude reprochable peut conduire à une conséquence fatale pour soi-même et pour autrui.

Ainsi donc, l’on se demande si réellement cette interdiction est connue par tous ou les gens font semblant de ne pas la respecter. Il suffit d’être présent à un arrêt de bus pendant toute une journée et se rendre à l’évidence du nombre de véhicules qui passent devant soi avec des chauffeurs ayant des téléphones à l’oreille. Le résultat de cette enquête peut être scandaleux. Car le constat objectif est que près de la moitié des conducteurs décrochent toujours leur téléphone portable, et donne ainsi la priorité à cette tâche. Avec un téléphone en main, le conducteur change son comportement dans les deux minutes qui suivent l’appel. Il regardera moins dans ses rétroviseurs et sur les côtés de la voiture. Il aura tendance à ralentir très rapidement et à mordre la ligne. Il va oublier même qu’il est entrain de conduire. Il oubliera parfois de s’arrêter au passage piéton.

Alors, une pareille attitude va augmenter considérablement le risque d’accidents car sa vigilance et son attention en tant que chauffeur vont diminuer. Et si cela se passe sur une longue distance, la probabilité d’arriver à l’irréprochable est là. Et pourtant, il y a quelques moyens pratiques permettant d’éviter ce comportement dangereux, d’avoir le téléphone à l’oreille en conduisant. Parmi ces moyens, on peut citer pêle-mêle, le fait de programmer d’avance le téléphone pour qu’après chaque appel, c’est la messagerie qui répond. Ou bien, pour ne pas être distrait par la sonnerie brutale du téléphone, celui qui est au volant peut le mettre en mode silencieux ou l’éteindre.

Toujours dans ces stratégies d’éviter le téléphone à l’oreille quand on conduit, celui qui est au volant peut s’arrêter dans un lieu approprié et sécurisé pour soi-même et pour les autres (parking, aire de repos, place de stationnement) pour soit, passer des appels ou soit écrire des SMS.

Ceci étant, à travers des constats faits par les services de police routière et ceux des transports terrestres, nous déduisons aujourd'hui que le téléphone au volant est la quatrième cause de mortalité sur la route après l’alcool, la vitesse et le non-port de la ceinture de sécurité. Car, quand on interroge les conducteurs, on a  l’impression que certains parmi eux ont le sentiment de ne pas être en danger en téléphonant au volant. La nécessité d’arrêter ce comportement est là. 

( Suite au prochain numéro)

 

Sinclair Aries

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire