LE SPECTRE D’UNE ANNEE SCOLAIRE ET SECONDAIRE ..

Vendredi 02.06.2017 : 10H17

LE SPECTRE D’UNE ANNEE SCOLAIRE ET SECONDAIRE BLANCHE PLANE SUR LES ELEVES ET LYCEENS D’ALINDAO, DE BANGASSOU, DE BRIA, DE ZANGBA ET DE MOBAYE

 

A Bangui, la capitale et ses environs, ainsi que dans certaines régions du pays où il y a la sécurité, les élèves du Fondamental 2, sont en pleine phase de passation des examens et concours (concours d’entrée en 6ème, Certificat d’Etude du Fondamental 1, Brevet de Collège, Baccalauréat…). Malheureusement, dans certaines préfectures comme la Basse-Kotto, le Mbomou et la Haute-Kotto, tel ne semble pas être le cas, pour cette année scolaire et secondaire 2016-2017. D’Alindao à Bangassou, en passant par Bria et Zangba, pour atterrir à Mobaye, les portes des établissements du Fondamental 1 et  2 sont restées hermétiquement fermées. Et pour cause ?

L’insécurité qui bat son plein dans ces villes précitées. Insécurité due à des affrontements très meurtriers entres les groupes armés rivaux, occasionnant des pertes en vie humaine des civils et des dégâts matériels, faisant de nombreux nouveaux cas des déplacés internes et paralysant de facto tout fonctionnement des activités du secteur public que privé. Les ennemis de la paix et les partisans du sous-développement de la RCA, n’ont cessé de priver nos enfants d’un de leurs droits les plus fondamentaux, à savoir le « droit à l’instruction et à l’éducation », reconnu sur le plan mondial. C’est donc un crime contre l’humanité dont ces groupes armés sont les auteurs présumés à l’encontre de nos enfants scolarisés d’Alindao, de Bangassou, de Bria, de Zangba et de Mobaye.

Eu égard à tout ce qui précède, nous disons que l’infraction ayant été déjà commise et consommée, il est de la compétence et de la responsabilité du parquet de  la Cour Pénale Spéciale (CPS), d’ouvrir une enquête judiciaire pour « violation du droit des enfants de la RCA à l’instruction et à l’éducation » par les groupes armés. Et par conséquent, les sanctionner conformément aux textes de loi, légale y relatives. Car trop, c’est trop !

 

Le Petit YEKOA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire