LE PASTEUR NICOLAS GUERRET-KOYAMET GBANGOU SUCCEDE A ...

Vendredi 09 Déc. 2016 : 10H22

LE PASTEUR NICOLAS GUERRET-KOYAMET GBANGOU SUCCEDE A L’IMAM KOBINE  LAYAMA A LA TETE DE LA PLATEFORME DES CONFESSIONS RELIGIEUSES

Il y a de cela trois (3) jours, la plateforme des confessions religieuses de la RCA, avait tenu son Assemblée Générale Elective (AGE), à Bangui. Et c’était en présence d’autres responsables religieux venus des quatre (4) coins du pays.

A cet effet, à l’issue des travaux de l’AG élective démocratique, le pasteur Nicolas Guerret-Koyamet Gbangbou a été élu président du Bureau Exécutif (BE) de la plateforme des confessions religieuses, pour un mandat de cinq (5) ans. Ils succède ainsi à l’imam Kobine Layama à la tête de cette plateforme des confessions religieuses (Catholique, Protestant et Islam) de la RCA.

Il est à signaler également qu’au cours de cette AGE, un Conseil d’Administration a été mis en place. Il a pour mission principale, de suivre l’exécution des feuilles de route définies lors de cette AGE, par le Bureau Exécutif.

Pour votre gouverne, c’est au lendemain du coup d’Etat du 24 mars 2013, de l’ex-coalition Séléka de Michel Djiotodia, et suite aux tueries intercommunautaires, aux incendies des maisons, des églises, des mosquées, des villages entiers et autres exactions de tout genre, que les trois (3) principaux leaders religieux ont eu l’idée de se mettre ensemble. Et dans le but de parler le même langage sur l’amour de son prochain, le pardon, la tolérance à tout le peuple centrafricain, à travers tout le pays. Car ce sont des facteurs déterminants pour la paix, la cohésion sociale, la réconciliation nationale et le vivre ensemble entre tous les fils et filles de la RCA. Et leurs actions ont porté de bons fruits dans la résolution de la crise centrafricaine.

A titre d’illustration, l’archevêque de Bangui, Monseigneur Dieudonné Nzapalainga, élevé actuellement Cardinal par le Pape François, le pasteur et président de l’AEC, Nicolas Guerret-Koyamet Gbongou et l’imam, président de la CICA, Kobine Layama, ont été primés et récompensés tant au plan national, qu’international. C’est pour autant dire qu’être partisans et œuvrer pour la paix, est la meilleure des choses au monde. Car, la « paix n’a pas de prix », dit-on. Donc la paix nous concerne tous, et c’est l’affaire de tous. Et si chaque Centrafricain suivait les traces de nos trois (3) principaux leaders religieux ?

 

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire