LE COMITE NATIONAL DE PILOTAGE DE L’ITIE-RCA A TENU SA 1ERE S...

Lundi 26 Déc. 2016 : 10H45

LE COMITE NATIONAL DE PILOTAGE DE L’ITIE-RCA A TENU

SA 1ERE SESSION ORDINAIRE CE VENDREDI 26 DECEMBRE 2016

 

Devant les représentants des ambassadeurs et organismes internationaux accrédités en RCA, des représentants des organisations de la société civile ainsi que du secteur minier, des corps constitués de l’Etat, le premier ministre centrafricain, Mathieu-Simplice Sarandji, a procédé ce vendredi 23 décembre 2016 de 10 heures à 13 heures aux travaux de la première session ordinaire de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE-RCA), à l’hôtel Ledger Plaza à Bangui.

Selon le Premier ministre Mathieu-Simplice Sarandji, ancien président du Comité National de Pilotage de l’ITIE-RCA, il s’agira de faire l’état de la mise en œuvre de l’ITIE qui est un processus international qui demande au gouvernement des pays producteurs de pétroles, du gaz et des mines, de publier dans les rapports indépendants toutes les recettes de l’Etat et les paiements générés par l’exploitation pétrolière, gazière et minière. Au sommet mondial sur le développement durable qui s’est tenu en Afrique du Sud en 2002, le Premier ministre Tony Blaire avait lancé l’ITIE. Il s’agit d’un exercice de réconciliation des données de s’assurer de tout ce qui est versé dans la caisse de l’Etat. Elle a été créée pour accroître la transparence dans le secteur des industries extractives, surtout  que l’opacité et la corruption qui entourent le secteur minier soient réduites, et que les citoyens et les instances nationales et internationales aient le moyen de demander des comptes au gouvernement. C’est un exercice qui permet de crédibiliser le gouvernement aux yeux de la Communauté internationale pour sa volonté de lutter contre la corruption.

Pour intégrer la communauté de l’ITIE, un pays doit passer par deux (2) Statuts. Le Statut de pays candidat et le Statut conforme. Ainsi, le 21 novembre 2008, la RCA a été déclaré pays candidat, après avoir envoyé une lettre à l’intention de la Banque Mondiale et au Secrétaire international de l’ITIE, en s’engageant à respecter les principes et les critères de l’ITIE. Après avoir reçu la déclaration solennelle du Président de la République qui a engagé le gouvernement à travailler avec les opérateurs du secteur minier et les acteurs de la société civile, et après avoir créé le processus institutionnel de suivi de mise en œuvre de l’ITIE par un décret en adoptant un plan budgétisé allant de la période de 2008-2010, la RCA a été déclarée pays conforme, le 1er mars 2011. Les principales réalisations de l’ITIE-RCA ont été, la création des Comités préfectoraux dans toutes les préfectures avec pour mission principale de prendre le relais pour le suivi, le renforcement de capacités des parties prenantes au processus de la signature d’une charte d’entente entre le gouvernement, les opérateurs du secteur minier et les acteurs de la société civile en mars 2010, l’organisation de la première conférence sous régionale en mars 2012 …

La RCA a été suspendue des instances internationales de l’ITIE après le changement du 24 mars 2013 où l’ordre constitutionnel a été remis en cause. Par la suite, des démarches ont été entreprises pour la levée de cette sanction avec les autorités de la transition. Après le retour à l’ordre constitutionnel le 30 mars 2016, une première session a été organisée et présidée par le premier ministre, remettant les structures de l’ITIE-RCA en place.

Après l’intervention du Premier ministre, les membres du Comité National de pilotage de l’ITIE-RCA se sont présentés à tour de rôle. Une occasion qui a permis au ministre secrétaire permanent de présenter le plan d’action de l’ITIE-RCA qui a fait l’objet d’un échange entre les deux (2) parties, permettant de faire des proposition et d’améliorer la qualité du plan d’action établi. C’était après avoir adopté le plan et procédé à l’exposition des motifs relatifs à la mise en œuvre du comité National de Pilotage de l’ITIE-RCA que les travaux de la première session ordinaire étaient clos sur un mot de remerciement du premier ministre, chef du gouvernement.

 

Bénistant MBALLA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : Lun 26 déc 2016