LA REPONSE DU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL A LA SITUATION

Mercredi 10.05.2017 : 12H11

LA REPONSE DU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL A LA SITUATION

DE LA SECURITE ALIMENTAIRE EN RCA

Selon le Programme Alimentaire Mondial (PAM), «  en matière de nutrition, les donnés clés sont : 40 % d’enfants âgés de 6 à 59 mois souffrent de retard de croissance, 6 % d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigue et 3,7 % de prévalence du VIH.

La RCA a un des taux de malnutrition chronique, les plus élevés au monde, avec 40 % des enfants âgés de 6 à 59 mois souffrant de retard de croissance ; les taux de mortalité maternelle et infantile sont également parmi les plus élevés au monde. Le PAM travaille en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Population (MSHPP), les agences onusiennes et neuf (9) ONG pour prévenir et combattre la malnutrition. 9.000 enfants modérément malnutris âgés de 6 à 59 mois sont pris en charge. Les enfants reçoivent une ration mensuelle de Supplementary, un supplément nutritionnel prêt à manger, fait de beurre d’arachide fortifié, pendant trois (3) mois. 9.600 accompagnants d’enfants souffrant de malnutrition aigue sévère, avec complications médicales, hospitalisés, reçoivent une assistance alimentaire en vivres ou sous forme de transferts monétaires pour les encourager à garder leurs enfants à l’hôpital jusqu’à la fin du traitement. Tout au long de l’année, 36.000 enfants âgés de 6 à 23 mois et issus de familles en insécurité alimentaire extrêmement vulnérables, reçoivent une ration mensuelle de « Super Céréales Plus » pour prévenir la malnutrition. Il y a 94.000 bénéficiaires planifiés, 1.007 tonnes de nourritures et aliments nutritionnels spécialisés et 299.700 dollars US à distribuer dans sept (7) préfectures, 160 centres de santé appuyés et 18 partenaires de coopération.

Les distributions sont complétées par des actions de sensibilisation des parents visant à renforcer les capacités de résilience des familles face à la malnutrition.

Le PAM distribue également des produits nutritionnels spécialisés pour traiter la malnutrition à 1.000 personnes vivant avec le VIH et sous antirétroviraux. Leurs familles, au total 5.000 personnes reçoivent également une assistance en transferts monétaires (coupons) pour pallier au manque de revenus dû à la maladie.

Le PAM soutient aussi l’intégration du pays dans le réseau REACH ( Reneuved Efforts Against Child Hunger and Undernutrition) et SUN ( Scaling Up Nutrition) qui œuvre pour casser le cycle intergénérationnel de la sous-alimentation et réaliser un monde sans faim et malnutrition ».

Mais à quand les groupes armés vont-ils laisser tranquilles et en paix, nos compatriotes ruraux pour vaquer à leurs activités agro-pastorales ?

Méditons-en ensemble, car la famine est à la porte de notre pays, la RCA.

 

Le Petit YEKOA

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire