LA PROLIFERATION DES BARS DANCINGS, CAVES...

Mardi 11.04.2017 : 09H51

LA PROLIFERATION DES BARS DANCINGS, CAVES, GARGOTES,  SOURCES DE LA DELINQUANCE ET DE LA PROSTITUTON DES JEUNES FILLES ET GARCONS

La capitale centrafricaine est envahie par les bars dancings, les caves et les gargotes. Dès 07 heures du matin, les portes sont déjà ouvertes, permettant à ceux qui sont dans le besoin d’aller boire. Certains jeunes profitent de la situation pour passer tout leur temps dans ces lieux pour boire, boire et boire. Après, ils se livrent aux actes de délinquance et à la prostitution.

Certaines caves ouvertes proches des établissements scolaires permettent aux jeunes lycéens et lycéennes de fuir les cours pour aller boire avec leurs petits copains ou copines. Et les jeunes filles, après avoir pris goût de cette pratique, se désintéressent plus de l’éducation et se livrent à la prostitution pour gagner de l’argent. C’est la cause même des grossesses non désirées dont sont victimes beaucoup de jeunes filles. Centrafric Matin écoutait une lycéenne qui disait à son amie de classe, « Papa George m’a promis de le rencontrer aujourd’hui à partir de 10 heures dans un cave vers Miskine. Donc, je vais arrêter les cours à 09 heures pour aller à ce rendez-vous. Je sais que je vais aller boire et gagner de l’argent ». Sans pour autant savoir si papa Georges est séropositif ou non, cette jeune fille par amour de l’argent a pris la ferme décision d’aller à ce rendez-vous en abandonnant ses études. De nombreuses filles ont fini par abandonner leurs études à cause de ce genre de pratiques.

Quand on parle de la drogue, les gens pensent souvent aux chanvres indiens, tabac et autres produits nocifs. Alors que tous les produits alcoolisés sont aussi nocifs et très dangereux pour l’organisme. Un jeune garçon de 20 ans nous a raconté comment il est devenu voleur à cause de l’alcool. « Auparavant, je ne suis pas comme ça. C’est quand j’ai commencé à aller dans les bars dancings avec certains de mes amis de classe pour boire que je suis devenu voleur. Il faut que je vole pour trouver de l’argent et acheter mes habits de star. Et il me faut aussi de l’argent pour donner à ma copine lors de nos soirées. Je demande aux jeunes de ne pas aller dans les bars dancings ».

L’une des sources de la délinquance des jeunes dans les quartiers demeure la prolifération des caves, gargotes ainsi que les bars-dancings. Des jeunes qui n’ont pas l’âge majeur vont dans ces lieux pour boire de l’alcool comme bon leur semble. Pour se droguer, certains jeunes prennent le comprimé Tramadol et le verse dans la bière. Et après avoir bu cela, ils agissent exactement comme des fous. Cela se passe au vu et au su de tout le monde. A l’allure où vont actuellement les choses, la RCA s’apparente à un Etat des hors-la-loi ou toute chose est permise. Si les autorités centrafricaines ne se réveillent pas de leur sommeil, tous les bâtiments longeant les artères de la capitale seront transformés en caves ou bars-dancings ouvrant ainsi la voie aux actes de délinquance et de la prostitution des jeunes filles et garçons. C’est la sonnette d’alarme maximale que nous lançons à la municipalité de Bangui et au ministre de la Sécurité Publique et de l’administration du territoire. A bon entendeur salut !

Bénistant MBALLA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire