LA DOUANE CENTRAFRICAINE INTERDIT ...

Vendredi 21.07.2017 : 10H09

LA DOUANE CENTRAFRICAINE INTERDIT LE DEPOTAGE DES CONTAINERS AU PORT DE DOUALA POUR EVITER LES CAS DE FRAUDES.

Une réunion a été présidée par le directeur général de la douane centrafricaine, Frédéric Inamo, ce mercredi 19 Juillet 2017 aux environs de 12 heures dans la salle de conférence dudit département. Cette réunion a regroupé les responsables des transporteurs et opérateurs économiques en RCA. L’objectif était d’arrêter d’un commun accord le nombre de convois sur le corridor Bangui Beloko, conformément à la dernière revue du Fonds Monétaire International (FMI), un des partenaires au développement socio-économique du pays.

 Plusieurs points ont été abordés au cours de cette réunion entre autres, l’augmentation du nombre de convois (de deux à trois par semaine) et l’interdiction de dépotage des containers au niveau du  port de Douala. A en croire Bouba Aboubakar, représentant résident de  « TRANSIMEX CENTRAFRIQUE »,  « nous constatons d’entrée de jeu que le gouvernement centrafricain est entrain de tout faire pour faciliter le transport. Parce que, l’escorte que nous pratiquons deux (02) jours par semaine est contreproductif pour les transporteurs. Si le gouvernement a pris les choses en main, en augmentant le nombre de l’escorte à trois (03) jours par semaine, c’est un ouf de soulagement pour les transporteurs. Toutes les dispositions sécuritaires ont été prises pour accompagner cela. Nous sommes réjouis des mesures prises par l’administration, notamment l’interdiction de dépotage des containers au port de Douala. Cela facilite beaucoup de choses parce que ça réduit les cas de fraudes. Et ce n’est pas seulement la RCA qui gagne. Même le port autonome de Douala gagne parce que ça décongestionne le port… ».

Pour le directeur général de la Douane, « il faut d’abord dire que c’est l’attente des autorités centrafricaines. Lors de la dernière revue du FMI et parmi les mesures urgentes que nous avons arrêtées avec ces partenaires, il était question d’augmenter le nombre de convoyages de deux (02) à trois (03) par semaine. La semaine passée, les autorités centrafricaines, touchées par le problème de recettes nous ont livré six (06) véhicules. C’est le président de la République qui était venu nous livrer ces véhicules. Et c’est par rapport à ça que j’ai invité nos partenaires, c’est-à dire les responsables des transporteurs et des opérateurs économiques, pour qu’on puisse arrêter ensemble le problème du nombre de convois. C’est ce qui a été fait. Nous avons arrêté trois (03) jours à savoir, mardi, jeudi et samedi pour les jours de convois. C’est à partir de la semaine prochaine que nous allons lancer officiellement ces convois ».

En poursuivant son propos, il a par ailleurs expliqué, « l’interdiction de dépotage des containers au niveau du port de Douala est l’une des instructions ministérielles. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’obstacles qui gangrènent l’innovation des recettes douanières. Parmi ces obstacles, il y a aussi le problème de dépotage. Les opérateurs économiques importent des marchandises entérinées. Arrivées  au niveau du port de Douala, ils les dépotent. Alors qu’il est interdit formellement  dans le code de la douane, la manipulation des marchandises. Et souvent quand ils les dépotent au niveau du port autonome de Douala, ces marchandises sont déversées sur le territoire camerounais, d’autres vont en destination du Tchad, ce n’est qu’une partie qui arrive à Bangui. C’est par rapport à ça que le ministre des Finances a pris des instructions pour que le dépotage ne se fasse pas désormais au niveau du port de Douala. Nous allons analyser cas par cas pour accorder une autorisation de dépotage …».

Depuis que la crise a éclaté en République Centrafricaine, la douane fait face à de nombreuses difficultés. Plusieurs cas de fraudes étaient enregistrés du côté des transporteurs et opérateurs économiques durant la crise. Ce qui a énormément joué sur l’économie centrafricaine qui peine encore à se relever.

 

Bénistant MBALLA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×