LA CONDUITE A VIVE ALLURE DES TAXIS-M

Mardi 01.08.2017 : 09H52

LA CONDUITE A VIVE ALLURE DES TAXIS-MOTOS, UN REVERS DE LA MEDAILLE

Passer une journée sans un accident de circulation routière à Bangui, c’est une grâce du ciel . Mais disgrâce, ce n’est pas le cas pour les chauffeurs de taxi-moto. Le vendredi 28 juillet 2017 au Carrefour de l’Université de Bangui, il était environ 08 heures, sous la pluie battante, lorsqu’un conducteur de taxi-moto a été percuté par un taxi qui descendait de la rue de l’Université. Le conducteur de taxi-moto, quant à lui, venait à peine de longer la rue en question.

Soudain le véhicule percute violemment la moto. Son conducteur, un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années s’est retrouvé à côté de la rue avec des blessures un peu partout sur le corps. Les narines saignantes, le jeune homme a eu du mal à se relever. Le taximan contrit, sort aussitôt du véhicule pour s’enquérir de la situation. Plusieurs gens se sont massés pour porter secours à la victime.

Selon le taximan, le conducteur du taxi-moto roulait à tombeau ouvert et n’a pas du tout respecté la règle de priorité. « Une imprudence tout à fait remarquable chez les conducteurs de taxi-moto qui, paraît-il, n’ont pas conscience de leur vie », ajoute-il. Le conducteur de taxi-moto n’a pu parler, vu son état de santé.

A Bangui, avec l’avènement de taxi-moto, on compte de jour en jour des cas d’accident. Beaucoup de ces victimes sont hospitalisées au service de traumatologie où certains de leurs organes sont amputés.

Félicien NZAPAYEKE MAMADOU

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×