L’UNION AFRICAINE APPELLE AU RESPECT...

Lundi 18 Sept 2017 : 10H10

L’UNION AFRICAINE APPELLE AU RESPECT DE LA DIGNETE DE PERSONNE HUMAINE ET AU PRINCIPE DE LA LAÏCITE DE L’ETAT CENTRAFRICAIN…

C’est la forte et principale conclusion que nous avions tirée des travaux de la réunion du panel d’experts de l’Union Africaine (UA), tenue à Bangui, capitale de la RCA, il y a de cela deux (02) jours.  Et cela fait suite logique à la feuille de route initiée par cette organisation continentale, à Libreville au Gabon, pour une sortie définitive de cette crise militaro-politique qui a trop perduré en RCA.

A l’issue des travaux de cette réunion, le représentant de l’UA en RCA, avait officiellement déclaré, « les Centrafricains de tout bord doivent respecter les principes de la dignité de personne humaine, car étant sacrée et de la laïcité de l’Etat Centrafricain. Donc, il est intolérable qu’il y a des tueries de personnes par les groupes armés en RCA pour leurs appartenances politique, ethnique et religieuse. L’UA n’impose rien au peuple centrafricain et ses dirigeants, mais ne leur fait que des propositions concrètes, pour une sortie heureuse de cette crise militaro-politique sans précèdent. De ce fait, il appartient au peuple centrafricain et ses autorités de prendre en main leurs responsabilités, car la sécurité et la paix ne sont pas seulement l’affaire des gouvernants mais aussi des gouvernés. Donc, la sécurité et la paix concernent tout le peuple centrafricain sans exception ».

 Cette déclaration solennelle faite par  le représentant de l’UA en RCA est claire comme l’eau de roche et n’a besoin d’être interprétée. Etant donné que de tout temps, nous n’avons jamais cessé de dire à qui veut bien nous entendre que la solution à cette crise centrafricaine ne peut venir d’ailleurs mais que des Centrafricains eux-mêmes.

Fort malheureusement, certains fils du pays malintentionnés, assoiffés du pouvoir, rien que du pouvoir, sont de mèche avec les groupes politico-militaires, afin de déstabiliser le pays et de le rendre ingouvernable. En agissant de la sorte, ils prennent en otage toute une République et son peuple, contre leur propre volonté. Mais pour gagner quoi par la suite ?

Nous leur disons qu’il est encore grand temps pour eux, d’enterrer définitivement leurs haches de guerre et de faire la paix en RCA. Car, « la paix n’a pas de prix » et « on ne construit ou ne développe un pays par les armes ». Trop, c’est trop ! Et les Centrafricains en ont marre.

 

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire