« L’IMPUNITE ZERO » : LE ROULEAU COMPRESSEUR DE LA JUSTICE DOIT...

Mardi 28.02.2017 : H09H35

« L’IMPUNITE ZERO » : LE ROULEAU COMPRESSEUR DE LA JUSTICE DOIT ETRE MIS EN MARCRHE A L’ENCONTRE DES CRIMINELS NOURREDINE, ALKHATIM, DARAS, SIDIKI…

Qu’est ce que le peuple centrafricain a fait pour mériter tous ces malheurs ? A vrai dire, la séléka n’était pas venue pour conquérir le pouvoir. Les actes horribles et inhumains que certaines branches de l’ex-coalition séléka continuent de poser sur les populations civiles innocentes en disent long.Bozizé n’est plus au pouvoir depuis la date du 24 mars 2013 où il fut chassé par l’ex-séléka. Il en est de même de Michel Djotodia qui était contraint à la démission par les chefs d’Etat de la CEEAC. La séléka s’est  répandue comme une traînée de poudre sur l’ensemble du territoire avec des massacres, des carnages, bref la destruction systématique de tous les tissus socioéconomiques du pays, obligeant les Anti-Balaka à entrer dans la course. C’était la négation totale de la personne humaine avec les Anti-Balaka .Depuis quatre (04) ans, ce sont les populations civiles innocentes qui  souffrent sur les sites des déplacés et ne savent à quel saint se vouer pour se protéger. Pourquoi ?

Les actes que Nourredine Adam, Mahamat Alkhatim, Ali Daras, Sidiki et leurs éléments continuent de peser dans l’arrière-pays en rendant la vie difficile à une population civile dépourvue de tout, dépassant l’entendement humain. Nourredine Adam a fait croire aux centrafricains l’autre jour qu’il a opté pour la paix en soutenant les élections. Mais c’était le contraire de son propos que nous avions vécu pendant les élections. Des urnes ont été brûlées, des bureaux de vote ont été saccagés à Kaga-Bandoro par les éléments de Nourredine. Aujourd’hui, c’est ce même Nourredine et ses hommes qui foulent aux pieds la démocratie que le peuple centrafricain a acquise à un prix de sacrifice sous la pluie des balles perdues. Les régions de Ndélé, Nana-Gribizi, Bouca, Batangafo, Kabo, sont sous la domination entière de Nourredine et Alkhatim qui contrôlent et dirigent tout. Ils perçoivent les taxes et impôts, exploitent les ressources naturelles, rackettent la population civile comme bon leur semble. Les activités socioéconomiques dans ces zones géographiques du pays sont réduites à cause de ces seigneurs de guerre qui à la moindre chose ont la gâchette facile sur tout ce qui bouge.

Et comme cela ne suffit pas, Nourredine et Alkhatim veulent étendre leur domination sur les régions du centre-est de la République Centrafricine.C’est une véritable guerre déclenchée dans la Haute-Kotto et la Ouaka depuis bientôt (05) mois entre la coalition FPRC-MPC-RPRC, menée par Nourredine Adam contre l’UPC d’Ali Daras, occasionnant déjà de nombreux dégâts matériels et de lourdes pertes en vies humaines. Du jour au lendemain, nous assistons à un déplacement massif des populations civiles à la recherche d’un abri sûr pour éviter les exactions et les violences. La coalition FPRC-MPC-RPRC, avait pour objectif de marcher sur la ville de Bambari et chasser Daras et ses éléments. Ce qui a été déjà fait par la Minusca. Alors pourquoi Nourredine tient coûte que coûte à conquérir la ville de Bambari ? Il y’a certainement anguille sous roche. Le FPRC est aussi une force négative comme l’UPC. Les régions qu’il occupe subissent les mêmes actes barbares que les éléments de l’UPC ont posé et continuent de poser à Bambari. La coalition FPRC-MPC-RPRC peut-elle rétablir la sécurité et la paix au sein de la population au cas où elle arriverait à conquérir la ville de Bambari ? Non. C’est pour rendre encore d’avantage la vie pénible à la population de la Ouaka déjà victime de nombreuses exactions de Daras et ses enfants. Ce ne sont plus les habitants de Kaga-Bandoro qui nous démentiront. Ils ont subit à la mi-septembre dernier la pire atrocité commise par les hommes de Mahamat Alkhatim.Est-ce à Bambari qu’ils pourraient cesser de tuer et piller ?

Même le fait  de transférer Ali Daras dans une autre région du pays ne garantit nullement la sécurité  des populations civiles. Un rebelle reste toujours un rebelle. Il est prêt à faire du mal partout où il se trouve. C’est autant dire que Daras pourrait d’un moment à l’autre recommencer avec les exactions là où il se trouve présentement. Trop c’est trop. Nous interpellons la Minusca de procéder à l’arrestation de ces criminels sans âme, ni conscience. En faisant ainsi, la paix peut revenir sur l’ensemble du territoire. Bambari n’est pas la seule région de la RCA où les populations civiles continuent de souffrir sous l’hégémonie des groupes armés. Bocaranga, Koui, Nana-Gribizi, Bakala, Bria, Ndassima, Ngakobo pour ne citer que ces quelques  villes, le peuple centrafricain aspire à la paix, rien que la paix. Mais si ces va-t-en-guerre vont continuer de régner en maître absolu en RCA sans être inquiétés, nous osons croire que les centrafricains de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud vont toujours souffrir. « L’impunité zéro » prônée par les autorités centrafricaines et la communauté internationale ne doit pas être un vain mot.

 

Bénistant MBALLA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×