L’ENS DE BANGUI ET SON CAMPUS ...

Mercredi 06 Sept 2017 : 10H51

 

L’ENS DE BANGUI ET SON CAMPUS PLONGES DANS LE NOIR

L’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Bangui connaît depuis une semaine une coupure d’électricité. Le camus qui abrite les étudiants est quant à lui aussi plongé dans le noir. Depuis ce jour du mardi 29 août, les étudiants de l’ENS ont du mal à travailler, cela tient au fait que pendant la saison pluvieuse, l’obscurité règne dans les salles de classe. L’administration de ladite école aussi est pénalisée. Les équipements techniques quant eux n’arrivent pas à être allumés faute de courant électrique. Il n’y a aucun générateur pour remplacer le courant électrique. Tout tourne au ralenti.

Les résidents du campus de l’ENS s’en plaignent énormément et demandent au gouvernement de leur venir en aide. Le prénommé Axel est l’un des leurs : « Nous passons les nuits dans l’obscurité, pour réviser nos cours, nous sommes obligés d’allumer des lampes tempêtes, soit des bougies, d’autres utilisent des lampes rechargeables… Nous demandons au gouvernement et à l’Enerca de remédier à ce problème ».

Pour certains résidents, cette coupure d’électricité a négativement impacté sur leur commerce. Karl détient des appareils bureautiques. « Depuis la date du 26 août 2017, mon commerce a chuté, je ne reçois plus de clients pour les photocopies, les impressions… ».

Le problème de courant électrique à Bangui devient de plus en plus préoccupant. Beaucoup d’étudiants résidents du campus de l’ENS préfèrent désormais réviser leurs cours le jour que la nuit. D’autres étudiants encore finissent les cours le soir et n’arrivent même pas à étudier, faute de lumière.

L’électricité étant capitale pour les étudiants, d’où l’Etat centrafricain et ses partenaires devraient conjuguer leurs efforts pour ce faire.

Félicien NZAPAYEKE MAMADOU

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×