« JOURNEE DE PENSEE COLLECTIVE »

Jeudi 26.10.2017 : 09H21

LA PLATEFORME DE LA SOCIETE CIVILE : « JOURNEE DE PENSEE COLLECTIVE » POUR CE JEUDI 26/10/2017

 

La plateforme de la société civile « génération consciente » appelle les centrafricains à l’observation d’une « journée de pensée collective » pour ce jeudi 26 octobre 2017. La visite officielle de travail du SG de l’ONU, Antonio Gueterres à Bangui en RCA, du 24 au 27 octobre 2017, va être riche en couleurs et en évènements sur le plan national. C’est dans ce sens que la plateforme de la société civile, dénommée « Génération Consciente (GC) » compte organiser une « Journée de Pensée Collective (JPC) », ce jeudi 26 octobre 2017, à travers tout le pays.

Selon le porte-parole de cette plateforme de la société civile, « tous les Centrafricains devaient ce jour – J dédié à l’observation de la Pensée Collective, porter des tenues blanches (tee-shirts blancs ou chemises blanches). Et les conducteurs des taxis, des bus, des taxis-motos et des véhicules particuliers devaient eux-aussi attacher des foulards blancs aux tiges de leurs rétroviseurs. Une manière pour le peuple centrafricain  tout entier de prouver au SG de l’ONU en particulier, et au monde en général que c’est la fin de la période de deuil observé en RCA, depuis plus de quatre (04) ans. Etant donné qu’avec cette visite du SG de l’ONU Antonio Guterres en RCA, tous les caméras du monde sont braqués chez nous. Porter des tenues blanches symbolise la paix et la pureté. Cela signifie que tout le peuple centrafricain est pour la paix, rien que la paix et contre la guerre sous toutes ses formes ».

Contrairement aux manifestations anti-sociales et rétrogrades prévues par certaines entités de la société civile, lors de cette visite du SG de l’ONU, nous apprécions à juste titre, celle initiée par la plateforme de la société civile «  Génération Consciente ». Car, étant une manifestation très patriotique et salvatrice pour toute la nation centrafricaine. Toutefois, nous disons que la solution à la crise centrafricaine ne peut venir d’ailleurs que des Centrafricains eux-mêmes. Donc, repentons-nous de nos péchés, désarmons nos cœurs de l’esprit de guerre, de vengeance, de haine, de division et épousons le principe de dialogue, de pardon, de tolérance et de l’amour d’autrui. C’est en agissant et en se comportant ainsi que la sécurité et la paix vont être effectives sur toute l’étendue du territoire national. Sinon quelle solution magique  apportera Antonio Guterres à notre crise ? Méditons-en ensemble. Car, « la paix n’a pas de prix ». 

 

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire