CONFERENCE DE PRESSE D’INTERNEWS SUR L’ENSEMBLE DE SES ...

Mardi 13.12.2016 : 11h08

CONFERENCE DE PRESSE D’INTERNEWS SUR L’ENSEMBLE DE SES PROJETS EN RCA DANS LE CADRE DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES ONG 

 

Le siège d’Internews à Bangui en RCA, sis sur la rue 1020, du pont SOCACIG à Sica 3, a servi de cadre à une conférence de presse animée par les responsables de cette ONG internationale, le vendredi 09 décembre 2016, à partir de 14 heures 45 minutes. Internews a lancé depuis octobre dernier avec l’appui de l’Agence Américaine de Coopération Internationale (USAID), un nouveau projet d’appui aux médias centrafricains, intitulé « CONNECT » (Connecter les citoyens au processus électoral en RCA et dans les aires des réfugiés centrafricains autour de la RCA).

A l’occasion de la cérémonie officielle de clôture de la première série de formations organisées dans le cadre de ce projet visant le renforcement des capacités des journalistes (19 dont 06 femmes) locaux, sur les processus politiques postélectoraux, la paix et la promotion du genre, l’accent a été mis sur le journaliste sensible aux conflits.

Mais bien avant cette conférence de presse, il y avait eu les mots de bienvenue de Jérémie Soupou, la présentation du projet « CONNECT » par Pascal Chichaluriwa, la présentation des résultats de l’atelier de formation par Sylvie Bowen, tous responsables à Internews ; suivis de la remise des Certificats aux journalistes formés et l’allocution de circonstance prononcée par le Chargé de Mission en matière de Communication au ministère de la Communication.

Ce qu’il y a lieu de retenir est que Internews œuvre pour le développement des médias de proximité, tout en menant des activités dans plusieurs domaines. Le projet « CONNECT » s’étend sur un (1) an et a un financement qui s’élève à un million deux cent mille (1.200.000) dollars. Son objectif premier est de nous amener dans la vision des « Nouvelles Technologies », en tenant compte des réalités centrafricaines. Il est aussi question d’avoir des journalistes bien outillés et capables d’accompagner les nouvelles autorités du pays dans tous les processus postélectoraux. Et ceci en impliquant effectivement toutes les couches sociales, particulièrement les femmes et les jeunes.

Au total, quarante (40) journalistes ont été déjà formés par Internews, et les méritants vont bénéficier des bourses de reportage sur différents thèmes à l’intérieur du pays.

Tout est bien qui finit bien à 17 heures 30 minutes.

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire