CEREMONIE DE REMISE OFFICIELLE

Jeudi 19.10.2017 : 12H02

CEREMONIE DE REMISE OFFICIELLE DU BATIMENT REHABILITE DU CENTRE PREFECTORAL DES IMPOTS DE L’OMBELLA MPOKO

Le Directeur de cabinet, Jacob Désiré Ngaya, représentant personnel du ministre des Finances et du Budget, a rehaussé de sa présence à la cérémonie de remise officielle du bâtiment réhabilité du Centre préfectoral des Impôts et des Domaines de l’Ombella Mpoko, ce mercredi 18 octobre 2017 aux environs de 09 heures, sis dans la commune de Bégoua aux alentours de la barrière du PK 12, à la sortie Nord de Bangui. Plusieurs personnalités dont monsieur le Maire de la commune de Bégoua, Emmanuel Gazanguinza, le suppléant du député de Bimbo 4, le Directeur Général des Impôts et des Domaines, Mathurin Ramadan, les membres du cabinet du ministère des Finances et du Budget, les notables, les chefs de quartiers et de groupes et tant d’autres invités de marque, ont pris part à cette cérémonie.

Dans son mot de bienvenue, le Maire de la commune de Bégoua, Emmanuel Gazanguinza a souhaité la bienvenue et sait dit heureux de recevoir les personnalités. Il n’a pas manqué de remercier le ministre des Finances pour avoir réhabilité ce bâtiment. Il a par ailleurs demandé à ses administrés de le protéger. « Ce bâtiment est notre patrimoine. Nous devons le protéger. Le plus souvent, lors des crises, c’est nous qui le détruisons. Or, l’Etat, c’est nous. Aujourd’hui, nous n’avons plus besoin d’aller à Bimbo ou à Bangui pour payer nos impôts. Payez vos impôts et la Mairie aura ce dont elle a besoin pour développer la localité », a-t-il martelé.

Le mot de bienvenue du Président de la Délégation Spéciale de Bégoua a été suivi par un sketch présenté par une troupe théâtrale. Les comédiens qui ont fait rire toutes les personnalités à travers leur sketch ont tout de même passé un message, « qui paie ses impôts, bâtit son pays ». Ils se disent soulagés de la réhabilitation de ce bâtiment car ils n’ont plus besoin maintenant de parcourir des distances pour être en règle avec le service des impôts et des domaines. Notons tout de même en passant que les contribuables de Damara, Bogangolo viendront payer leurs impôts au sein de cette Direction régionale des Impôts et des Domaines N° 1.

Intervenant à son tour, le Directeur Général des Impôts et des Domaines, Mathurin Ramadan a indiqué que la réhabilitation de ce bâtiment s’inscrit dans la droite ligne du gouvernement, celle de redéployer l’administration sur toute l’étendue du territoire national. Aussi, elle permettra au personnel dudit service de travailler dans de bonnes conditions et d’une manière décente. Toujours selon le DG, le coût total de cette réhabilitation s’élève à dix millions de francs et elle est entièrement réalisée par l’entreprise Yambélé. Et de préciser, « la Direction régionale des Impôts et des Domaines N° 1 réalisait quatre cent millions de francs CFA par an. Il a aussi demandé aux autorités locales, à la Gendarmerie et à la Police du PK 12 de veiller sur ce bâtiment. Il n’a pas manqué de louer les efforts du gouvernement car, selon lui, cet appui va permettre à la Direction Générale des Impôts et des Domaines d’accroître des recettes et a exhorté les contribuables à se rapprocher de la Direction Générale N° 1 car, qui paie ses impôts bâtit son pays.

Le dernier intervenant a été le Dircab Jacob Désiré Ngaya, représentant le ministre des Finances et du Budget qui devrait présider cette cérémonie. En voici un extrait de son discours de circonstance : « Le gouvernement que dirige son Excellence Monsieur Simplice Mathieu Sarandji Premier ministre, chef du gouvernement, sous la très haute impulsion du professeur Faustin Archange Touadéra, Président de la République, chef de l’Etat, a inscrit la mobilisation des ressources intérieures parmi ses actions prioritaires.

C’est dans ce cadre que plusieurs réformes ont été menées par le ministère des Finances et du Budget dont la principale, qui touche les entreprises du secteur informel et qui constitue la majeure partie du portefeuille de l’administration fiscale déconcentrée, est la réduction du taux de l’Impôt Global Unique qui, avant la crise, était de 12 %, a été ramené à 10 et 8 %.

Dans un contexte économique difficile où les appuis extérieurs deviennent de plus en plus rares malgré les soutiens multiformes de nos partenaires au développement, notre pays est toujours en quête des ressources pour financer son relèvement. La mobilisation des ressources internes par la Direction Générale des Impôts et des Domaines apparaît aujourd’hui plus que jamais indispensable.

Pour financer cette collecte, il est judicieux que les services dont incombe la charge puissent être proches des redevables par l’implantation des services sur toute l’étendue du territoire national afin de leur permettre d’appréhender à juste titre la matière imposable.

C’est le sens que le gouvernement donne à la politique du redéploiement de l’administration dans toutes les préfectures, de l’administration en général et particulièrement de l’administration fiscale…

Le centre préfectoral des impôts et des domaines de l’Ombella Mpoko, de part sa position géographique, est appelé à jouer un rôle très important, tant en matière de contrôle sur les flux des importations que pour la collecte des impôts dans toute la préfecture de l’Ombella Mpoko. A ce titre, il doit être doté d’une structure d’accueil adéquat…

Bien entendu, une meilleure collecte des impôts ne pourra se faire sans l’appui des autorités locales et des Forces de Défense et de Sécurité. C’est pourquoi, dans le cadre de ce retour de l’administration fiscale à Bégoua, je demande aux autorités locales de l’Ombella Mpoko, aux Commandants de Brigade, ainsi qu’aux Commissaires de Police de différentes villes de prêter main forte aux cadres et agents de l’impôts dans l’exercice de leur fonction mais aussi de veiller sur la sécurité de ce bâtiment.

Quant aux contribuables de la localité, les statistiques présentées par le DG des Impôts et des Domaines montrent à suffisance votre degré de civisme qui a permis à l’Etat d’atteindre des résultats suffisants ces dernières années. Je vous encourage à continuer dans ce sens. Tout en confortant les propos du DG, je rappelle d’une manière solennelle : « Qui paie ses impôts, bâtit son pays. Nous devons tous, chacun en ce qui le concerne et sans exception, contribuer à la construction de notre pays ».

« Aux responsables de DGID, je réitère ma volonté de faire du Centre des Impôts de l’Ombella Mpoko, un centre de référence. Pour cela, un résultat satisfaisant justifierait les moyens à mobiliser dans ce sens ».

C’était la visite du bâtiment réhabilité, suivi d’une collation qui a mis définitivement un terme à cette cérémonie.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×