BANGUI VIBRE AU RYTHME DES KERMESSES

Lundi 04 décembre 2017 : 10H29

BANGUI VIBRE AU RYTHME DES KERMESSES

Depuis le début du mois de novembre 2017, les kermesses de Bangui ont ouvert leurs portes. De Marabéna au stade 20.000 places, la ville de Bangui vibre au rythme des sons. Les stars de musique sont à l’honneur avec au programme, des concerts, des expositions de produits…

Pendant quelques deux (2) mois, les Centrafricains ont de quoi se réjouir et s’amuser. A l’approche des fêtes de fin d’année, ils sont plusieurs à se retrouver surtout les soirs pour se rendre au kermesse afin de se détendre.

Ces kermesses se situent pour la plupart non loin des écoles. Ce qui peut parfois faire ombrage à l’éducation de ces élèves. D’aucuns sèchent les cours au profit des kermesses. Ce qui s’avère nuisible d’une part à l’éducation.

A l’intérieur de ces kermesses, des boissons et des plats sont vendus. Les stands sont aussi nombreux provoquant l’afflux massif des clients qui, pour la plupart, sont des jeunes hommes et femmes. Aux abords de ces kermesses, certains produits sont installés, bouillie, pain, sucrerie…

Aux portails, des gardiens musclés à la taille de Goliath veillent à la sécurité des clients. L’entrée est fixée à 500 francs ou 1.000 francs, selon les kermesses. Mais ce dispositif sécuritaire n’est pas vraiment efficace pour la protection des clients.

A l’heure actuelle où Bangui ne tarde guère à sombrer dans les violences, une attention particulière sur les conséquences qu’engendrent les kermesses s’avère importante. Les récents évènements qui ont secoué Bangui témoignent de l’insécurité qui bat le record.

Les ennemis de la nation pourraient facilement profiter de cette occasion pour commettre leurs forfaits. Alors, dans ce cas de figure, il serait judicieux de prendre des mesures de précaution au maximum afin de barrer la route aux incidents malheureux. Lesquels incidents pourraient surgir à l’improviste. Il faut s’amuser certes, mais la vigilance doit être de rigueur.

 

Félicien NZAPAYEKE MAMADOU

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire