BANGUI ET SES SOINS DE PROXIMITE : UN BUSINESS RENTABLE

Vendredi 25.08.2017 : 10H06

BANGUI ET SES SOINS DE PROXIMITE : UN BUSINESS RENTABLE

 

Les centres de santé poussent comme des champignons à Bangui et dans ses environs. Dans les coins et les recoins de Bangui, ces centres de santé privés deviennent de plus en plus nombreux. Il suffit juste de posséder une maison d’une chambre et un salon pour en faire un centre de santé. De Damala en passant par la commune de Bimbo pour chuter au quartier Kpétèné, bref la liste n’est pas exhaustive, les soins sont pêle-mêle à Bangui et ses alentours. Mais quels sont ceux qui tiennent ces centres de santé ?

Les mini pharmacies viennent se greffer à ces centres de santé privés, occasionnant ainsi l’automédication. Ils sont plusieurs à se rendre dans ces centres de santé pour des soins. Les ténors de ces dispensaires sont pour la plupart de gens ayant juste quelques notions sur les premiers soins. Ce qui démontre les limites de cesdits centres. Mais malgré cela, les soins y sont donnés.

Ces centres de santé, quelquefois, n’inspirent pas confiance aux patients qui choisissent d’aller se faire soigner dans les grands hôpitaux ou dans les cliniques. Plusieurs mini pharmacies se griffent également à ce phénomène. Dans ces pharmacies, l’on s’improvise en Médecin, pharmacien, encourageant ainsi l’automédication. Les ténors de ces pharmacies traitent des maladies sans l’avis d’un médecin qualifié. Les populations de Bangui et de ses environs sont exposées aux médicaments hors délais d’usage, cause de la mort de beaucoup de gens, en témoigne la mort des trois jeunes, début août 2017, au quartier Gobongo. Certains de ces centres de santé privés exercent avec les moyens de bord, un véritable handicap aux soins appropriés.

Ces centres de santé privés sont devenus un véritable business à Bangui d’où l’Etat doit veiller sur leur création.

 

Félicien NZAPAYEKE MAMADOU

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire