ACCORD DE SANT' EGIDIO SUR LA RCA : GODEFROY M.

Vendredi 30 juin 2017 : 111H03

ACCORD DE SANT' EGIDIO SUR LA RCA : GODEFROY MOKAMANEDE VEUT CLORE LA POLEMIQUE

En Centrafrique les propos du Cardinal Nzapalainga affirmant qu'il n'avait mandaté personne pour le représenter aux discussions de Rome qui ont débouché sur l'accord de paix de Sant' Egidio ont fait débat. Godefroy Mokamanédé qui a signé l'accord en tant que «Représentant du Cardinal Nzapalainga», répond et se défend.

Dans un communiqué puis au téléphone, Godefroy Mokamanédé dit vouloir mettre les choses au point pour clore cette polémique.

Godefroy Mokamanédé se présente comme l'un des plus proches collaborateurs de l'archevêque de Bangui, le cardinal Nzapalainga. Il est son conseiller économique, administrateur de la Radio Notre Dame, de Caritas-Bangui et de la Plateforme religieuse. Sant' Egidio le connaît bien et l'a invité. « Ça fait 10 fois ou 15 fois que je participe à des réunions de ce genre à Rome », ajoute-t-il agacé renvoyant à son communiqué.

« Ma présence à Rome, comme observateur s'est toujours fait en relation avec l'Archevêque ; pour la présente mission, j'ai été régulièrement en contact avec son éminence pour l'informer du déroulement des travaux », déclare-t-il dans son texte.

Alors, comment expliquer le communiqué du cardinal en forme de désaveu? Godefroy Mokamanédé refuse de répondre et se contente de rappeler qu'il a signé l'accord  « comme simple observateur et témoin, sans prendre aucun engagement ni au nom de son Eminence, ni au nom de la conférence épiscopale ni de la Plateforme des confessions religieuses ».

Godefroy Mokamanédé regrette que « sa signature ait soulevé des malentendus » et appelle tout le monde à l'apaisement dans cette affaire qui, selon lui, détourne l'attention du véritable objectif qu'est la recherche de la paix.

RFI

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire