A QUAND LA PROTECTION EFFICACE ET EFFICIENTE...

Lundi 28 Août 2017 : 11H01

A QUAND LA PROTECTION EFFICACE ET EFFICIENTE DE LA POPULATION CIVILE PAR LA MINUSCA ?

 

Dans trois (3) semaines seulement, la Minusca de Parfait Onanga-Anyanga fêtera le 3ème anniversaire de son déploiement en RCA. C’était le 15 septembre 2014 que cette force onusienne a pris le relais à la Misca. Trois (3) ans, ce n’est pas trois (3) mois, ou trois semaines. Durant tout ce temps, la Minusca, si elle est déployée en RCA pour protéger les civils et amener la paix, puisque c’est une force de maintien de la paix, il aurait dû réaliser beaucoup de choses.

Force est malheureusement de constater que la Minusca vogue au gré du vent ou rame à contre courant de la vérité. Et le Centrafricain lambda s’interroge de la manière suivante : à quand la protection efficace et efficiente de la population centrafricaine par la Minusca ? Cette question mérite d’être posée. Et nous pensons que le porte-parole de cette force onusienne, Vladimir Monteiro est bien placé pour répondre à celle-ci. Car, quand les Centrafricains dans l’arrière-pays disent que ça ne va pas, les Casques Bleus de la Minusca ne protègent pas réellement la population, il prend toujours le contre-pied, en affirmant que ces derniers font bien leur travail. Si leur mandat était vraiment mis en marche, les gens allaient se lamenter, pousser des cris de détresse à n’en point finir ? Aujourd’hui, les tueries, les incendies de maisons, les affrontements intergroupes armés avec des conséquences incalculables se poursuivent allègrement sous la barbe des Casques Bleus de la Minusca. Et ce sont des civils innocents qui paient le plus lourd tribut. Peut-on, dans ce cas, parler de la protection de la population, messieurs de la Minusca ? N’est-ce pas de la duperie, de l’opium pour endormir le peuple centrafricain ?

Il ne fait aucun doute. La protection de la population chantée sur tous les toits par les responsables de la Minusca et plus particulièrement son porte-parole, n’est pas visible. Elle demeure encore obscure, puisque les carnages ont repris de plus bel depuis la fin 2016 à ce jour. Tout ceci, à cause de la complicité de certains contingents issus des pays que les Centrafricains connaissent bien. Que ces contingents sachent que protéger une population n’est pas synonyme de complicité, de connivence avec les groupes armés. C’est cette manière de faire qui accentue la violence et pousse certains compatriotes à se rebeller contre les Casques Bleus de la Minusca. Ce n’est pas la population de Bangassou qui nous démentira.

Les Centrafricains veulent vivre en paix sur la terre de leurs ancêtres. Pour ce faire, ils doivent bénéficier de la protection des Casques Bleus de la Minusca puisque c’est leur mandat. Curieusement, ils n’assistent pas les gens en détresse mais plutôt les abandonnent dans la gueule des lions, des loups, des vautours qui les dévorent à longueur de journée. Dans ce cas de piètre figure, où est passée la protection des civils ? Et certains Centrafricains que nous avons rencontrés disent clairement, « la Minusca nous roule dans la boue, la farine. Dans plusieurs villes de l’arrière-pays, ils sont toujours dans leur base et ne sortent presque pas quand bien même les combattants rebelles s’acharnent sur les innocents ». Est-ce de cette façon que les Casques Bleus de la Minusca prétendent protéger les individus ?

C’est vraiment absurde quand on entend leur porte-parole dire, « la Minusca a protégé des gens dans telle ou telle ville, qu’elle a fait ceci ou cela ». A moins que tous les Centrafricains sont des aveugles pour accepter de telles affirmations. Malheureusement pour la Minusca, il n’y a pas assez d’aveugles en RCA. Tout ce que les Casques Bleus font, tous les actes qu’ils posent ça et là sont connus de tous. Tôt ou tard, Dieu les jugera et leurs souffrances dépasseront celles des Centrafricains. Dans toute chose, il y a un début et une fin. Tous les Centrafricains ne seront pas massacrés par certains groupes armés qui bénéficient du soutien de la Minusca, ceux-là qu’elle protège. Les rescapés contribueront à la reconstruction de la RCA.

La protection effective de la population civile par la Minusca interviendra-t-elle après le retour de Jésus-Christ ? Aux Casques Bleus de la Minusca de donner une réponse claire à cette question. Vraiment ça ne va pas en matière de la protection des civils par les Casques Bleus de la Minusca.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire