65 KM DE BOALI : UN ACCIDENT DE LA CIRCULATION ROUTIERE A ...

Mardi 22 Août 2017 : 08H46

65 KM DE BOALI : UN ACCIDENT DE LA CIRCULATION ROUTIERE A FAIT 08 MORTS ET PLUSIEURS BLESSES DONT DES JAMBES ET DES BRAS FRACTURES

Un accident de la circulation routière s’était produit à 65 Km de la ville de Boali, dans l’après-midi du dimanche 20 août 2017. Selon des informations fiables en notre disposition, il est fait état de ce que, « ce gros véhicule de marque Renauld transportant des produits du Programme Alimentaire Mondial (PAM) et des passagers, en partance de Bangui vers Bossangoa et Paoua, avait fait un accident de la circulation routière à 65 Km de la ville de Boali.

Le gros véhicule en question avait heurté en pleine circulation un porc qui est entrain de traverser la route, et avait finalement tombé les quatre (4) roues en l’air. Il y a huit (8) morts sur le champ et plusieurs blessés qui ont eu les jambes et les bras fracturés. Les blessés sont de facto évacués sur Bangui afin de suivre des soins médicaux intensifs. Ce bilan pourra s’alourdir dans les jours à venir, du fait des cas de blessés graves ».

Pour votre gouverne, il n’y a pas assez longtemps, un véhicule transportant des commerçants de la ville de Bambari et leurs marchandises vers le marché hebdomadaire de la commune de Maloum, avait fait un accident. Et il y avait eu plus de quatre-vingt (80) morts sans oublier de nombreux cas de blessés graves. Aussi, un même scénario s’était produit sur l’axe Mbaïki-Bossangoa, endeuillant bon nombre de nos compatriotes.

C’est pour autant dire que les routes tuent beaucoup de personnes en Afrique en général, et en RCA en particulier. Dans le cas centrafricain, les causes de ces fréquents et meurtriers accidents de la circulation routière sont entre autres, la dégradation avancée des voies routières ; la conduite sous l’état d’ivresse ; les excès de vitesse ; les surcharges et nous en passons. Mais il ne faut pas aussi perdre de vue le cas des animaux domestiques (porcs, truies, boucs, chèvres, chiens et chiennes)  errant çà et là, qui sont à l’origine de certains accidents de la circulation routière (cas de cet accident qui s’était produit à 65 Km de la ville de Boali, le week-end dernier).

Eu égard à tout ce qui précède, que faire concrètement pour limiter au maximum ces fréquents cas d’accidents mortels ? Méditons-en ensemble pour leur trouver des solutions adéquates.

Le Petit YEKOA

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire