Société

CONFERENCE DE PRESSE RELATIVE A LA SITUATION HUMANITAIRE EN RCA

Le coordonnateur humanitaire en RCA, Fabrizio Hochschild a animé ce lundi 10 octobre 2016 aux environs de 11 heures, dans la salle de conférence de OCHA, une conférence de presse dans le but de faire le point sur la situation humanitaire en RCA, suite aux derniers évènements survenus dans le pays.

Selon Fabrizio Hochschild : « Les derniers évènements survenus à Kouango, Kaga­­-Bandoro, Koui et récemment au Km 5, ont entraîné de nombreux dégâts matériels et des pertes en vies humaines, obligeant des milliers de personnes à fuir leurs domiciles. La récente détérioration de la situation humanitaire à Kaga-Bandoro a entraîné le départ d’acteurs humanitaires en raison d’agressions et de braquages devenus très fréquents depuis le début du mois de septembre. J’exhorte les auteurs de ces actes à respecter sans condition le droit international humanitaire, notamment le principe de neutralité selon lequel travailleurs humanitaires accordent une aide sans discrimination. A présent, le départ d’ONG humanitaires et la cessation des activités de leurs partenaires de mise en œuvre, risquent de mettre en situation d’insécurité alimentaire 120.000 personnes, en sus des  35.000 déplacés qui ne recevront pas d’aide alimentaire, selon le PAM ».

Il a par ailleurs ajouté que : « Je félicite les autorités centrafricaines pour la nouvelle rentrée des classes qui était effective en RCA. Aujourd’hui, au moins six cent mille (600.000) enfants ont repris le chemin de l’école. Mais les groupes armés continuent d’occuper encore les bâtiments scolaires, dans l’arrière pays. La situation des réfugiés et des déplacés internes s’améliore, peu à peu car, le nombre de personnes réfugiées et déplacées enregistrées, est en baisse grâce aux actions menées par les humanitaires. Les ONG nationales et internationales ont apporté de multiples soutiens pour empêcher l’épidémie de choléra qui a fait son apparition en RCA ... ». Fabrizio Hochschild a rappelé qu’à l’heure où la RCA prépare un avenir plus radieux avec son programme de relèvement et de stabilisation, il est, « urgent de rompre avec les cycles de violences du passé ». Celui-ci, en bouclant ses propos a déploré le manque de financement dont les humanitaires œuvrant en RCA sont victimes aujourd’hui. C’était après avoir répondu aux quelques préoccupations des journalistes que la conférence était définitivement close vers 11 heures 45 minutes.

 

Bénistant MBALLA