RCA : LE GOUVERNEMENT ET LA MINUSCA PROMETTENT

Mercredi 21/12/2016 : 11H17

RCA : LE GOUVERNEMENT ET LA MINUSCA PROMETTENT DE DIALOGUER TOUJOURS AVEC LES GROUPES ARMES POUR RESOUDRE LA CRISE

Vladimir Monteiro, porte-parole  de la Minusca et Théodore Jousso, ministre des Transports et porte-parole du gouvernement centrafricain ont promis de dialoguer toujours avec les groupes armés pour résoudre la crise en RCA. C’était au cours de la conférence de presse conjointe (gouvernement-Minusca), tenue ce mardi 20 décembre 2016 aux environs de 10 heures dans la salle de conférence de la Minusca que l’annonce a été faite.

Selon le porte-parole de la Minusca, Vladimir Monteiro, « Il s’agit de faire un bilan de la situation en République Centrafricaine et notamment du processus électoral aboutissant à la mise en place des institutions républicaines. Le lancement des reformes et surtout du Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) sur fond de dialogue entamé par le chef de l’Etat, permet de discuter sur la sécurité et la stabilité. L’ouverture ce mardi 20 décembre 2016 de la nouvelle session du Comité Consultatif du DDRR à Bangui est une preuve de cette volonté du gouvernement de trouver une solution aux problèmes, à travers le dialogue dans lequel tous les groupes armés doivent y adhérer ». Concernant la situation sécuritaire alarmante dans certaines régions du pays, Vladimir Monteiro a précisé, « les actes inadmissibles perpétrés dans certaines régions du pays nous laissent démontrer que les défis restent nombreux. Le cas des exactions commises par les ex-Séléka et Anti-Balaka sur les populations civiles à Ndomété, Kaga-Bandoro, Kouango et Koui, nous montre que le chemin est encore long », et que, « ces groupes armés doivent renoncer aux actes de violences et accepter la main tendue du chef de l’Etat à travers le dialogue dans l’intérêt du pays et du peuple ». Toutefois, il a souligné que « la Minusca travaille en collaboration avec les forces de sécurité intérieures à travers la mise sur pied d’un système de commandement entre la Minusca, l’état major des FACA, le DG de la gendarmerie et le chef technique de la mission européenne … ».

Le ministre Théodore Jousso, porte-parole du gouvernement a, quant à lui, indiqué que « la crise qui a frappé la République Centrafricaine, est une crise très profonde qui doit se régler avec le temps. Il faut de la patience car le gouvernement n’a pas encore ses moyens de politique et notamment ses Forces de Défense et de Sécurité ». Et face à la dégradation de la situation sécuritaire dans l’arrière pays, le porte-parole du gouvernement, Théodore Jousso a ajouté, « on ne résout pas la violence par la violence. C’est pourquoi, le gouvernement a toujours choisi la voie du dialogue pour discuter avec les groupes armés. Le moment viendra où la justice va faire son travail pour punir les auteurs des crimes  commis sur les populations civiles … ». A travers toutes les questions posées par les journalistes, Vladimir Monteiro et Théodore Jousso ont affirmé que seul le dialogue reste la solution aux problèmes centrafricains.

 

Bénistant MBALLA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×