LE TRANSPORT A BANGUI : ETERNEL PROBLEME ?

Lundi 12.06.2017 : 10H36

LE TRANSPORT A BANGUI : ETERNEL PROBLEME ?

Les difficultés de Transport à Bangui s’accentuent de jour en jour malgré les différents efforts fournis dans ce sens pour y pallier ces derniers temps.  Chaque matin, il faut attendre patiemment pour attraper la première occasion qui se présente.  Les sociétés de transport qui arrivent depuis quelques années n’ont pas complètement élagué ce problème.

 Il s’agit d’un problème qui semble difficile à résoudre depuis de nombreuses années à Bangui. Le transport urbain, est un secteur qui doit nécessiter une attention particulière des autorités compétentes. Ce problème de transport intervient alors que le  pays a connu l’arrivée de gros bus pouvant ainsi absorber une partie des difficultés, mais malgré tout, cette solution n’a pas été à la hauteur des résultats attendus par les Centrafricains.

De Toda, en passant par SONATU (Société Nationale de Transport Urbain) pour arriver récemment à Benafrique, les sociétés de Transport ont été nombreuses à se faire une place sur les routes centrafricaines. Mais tous ces efforts ont été vains et n’ont  accouché d’une souris. De surcroit, ces bus ne résistent pas à la dégradation avancée des routes, ce qui cause un énorme handicap au transport. Pire encore, les bus de la société Toda n’existent plus. En ce qui concerne Sonatu, la plupart de ces bus sont tombés en panne et parqués dans l’enceinte du Ministère des Transports et de l’Aviation Civile. Benafrique surpassera-t-elle la dégradation avancée des routes Centrafricaines ? Devra-telle toujours travailler dans ces difficultés et connaitre la même fin que Toda et Sonatu ?

Pour de tels bus en principe, il faut des routes bien bitumées, plus spacieuses leur  permettant ainsi de desservir à long terme les arrondissement de la ville de Bangui. Mais malheureusement, nous avons l’impression qu’à chaque période correspond une société de transport, alors si tel est le cas, quelle sera l’entreprise qui succédera à Benafrique ?

La solution est simple : pour pallier au problème de transport, il faut absolument réhabiliter les principaux axes routiers à Bangui. Cela permettra ainsi à ces bus de durer aussi longtemps que possible. Importer, voire même créer des entreprises de transport en surnombre, est l’une des principales solutions à ce problème. Au cas contraire, nous assisterons toujours à un eternel recommencement avec ce phénomène.

 

Félicien NZAPAYEKE-MAMADOU

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×