RFI, RADIO « MILLE COLINES » QUI ATTISE LE FEU EN RCA 

Mardi 11 Oct. 2016 : 08h36

RFI, RADIO « MILLE COLINES » QUI ATTISE LE FEU EN RCA :

L’OPERATION SANGARIS A T-ELLE ARRETE L’HEMORRAGIE DES GROUPES ARMES AVANT DE PRENDRE SES JAMBES AU COU ?

 

Rca france« Avant de parler, il faut tourner sept (7) fois la langue », déclare la bible. La Radio France Internationale (RFI), après avoir commenté les derniers évènements survenus en RCA , a bouclé ses propos par une incitation à la haine et à la révolte. Selon RFI, « les actes qui viennent de se dérouler ces derniers temps en RCA, démontrent la limite du pouvoir en place ». Propos tenu par l’un des journalistes de RFI, ce vendredi 07 octobre 2016 aux environs de 06 heures 30 minutes. Comment RFI peut-elle tenir un tel propos dans le contexte actuel de la RCA qui peine encore à sortir du bourbier ? « Radio mille collines », c’est désormais RFI qui attise le feu en RCA afin de provoquer l’apocalypse. L’Opération Sangaris, avant de prendre ses jambes au cou, a-t-elle arrêté l’hémorragie des groupes armés ? Quel miracle les nouvelles autorités du pays peuvent-elles opérer sans les Forces de Défense et de Sécurité ? Ce genre de propos tenu sur les ondes de RFI démontre que, ce n’est pas seulement en RCA que le code d’éthique et de la déontologie des journalistes  est foulé aux pieds.

« Quelque soit la durée de la nuit, le soleil apparaîtra », dit-on. Malgré les dénonciations des manœuvres frauduleuses de la France en RCA à travers les coups d’Etat et les rebellions,  par le député français André Chassaigne, nous osons croire que ce dernier a prêché dans le désert. La France, après avoir échoué aux élections, persiste et signe dans les manipulations, non seulement des groupes armés, mais aussi de la population civile afin de replonger le pays dans le bain de sang. Selon certaines informations que nous avons recueillies, c’est la France qui serait à l’origine des évènements du 26 septembre 2015. Aujourd’hui encore, certains habitants du Km 5 accusent à tort ou à raison, l’Opération Sangaris d’avoir manipulé la bande des criminels du Km 5 pour assassiner  le commandant Marcel Mombéka. Et quand la France réussit à allumer le feu, c’est toujours elle-même qui est la première à faire des déclarations sur les ondes de RFI pour jeter toutes les ordures sur le peuple centrafricain et notamment sur le gouvernement. L’hypocrisie, la fourberie, la démagogie … sont les attitudes affichées par la France avec toutes les relations qu’elle entretienne avec la RCA. Tous les pays colonisés par les Anglais, les  Portugais et les Belges sont aujourd’hui en avance en termes de développement. Qu’en est-il des pays colonisés par la France ?

La sécurité, la paix, la cohésion sociale, la réconciliation nationale, sont les préoccupations urgentes de l’heure. C’est ce que les autorités centrafricaines, avec le concours de tout le peuple centrafricain sont entrain de chercher, quand RFI verse de l’huile sur le feu pour réveiller les démons de l’enfer, les va-t-en-guerre, les charcutiers humains, bref, les véritables ennemis de la paix et du développement de la RCA.

Quand les terroristes ont frappé la France, cela ne démontre t-il pas la limite du pouvoir de François Hollande qui pourtant dispose d’une armée nationale avec toute une armada impressionnante de guerre ? Il est certes vrai que le bossu ne voit pas sa bosse. RFI doit d’abord enlever la poutre dans les yeux des autorités de son pays, que tenir des propos haineux vis-à-vis des autorités centrafricaines pour enfreindre tous les efforts allant dans le sens de la sécurité, de la paix, de la cohésion sociale et du développement du peuple centrafricain. « A l’impossible, nul n’est tenu ». Ni Touadéra, ni Sarandji, ni Méckassoua ont de miracle à opérer en six (6) mois seulement pour relever tous les défis. Le programme DDRR dont les chantiers sont en cours demeure la seule condition incontournable de rétablir la paix et la sécurité dans le pays. Et la France, au lieu de distraire la galerie, doit mettre la main à la poche pour financer ce vaste chantier, que de continuer à attiser le feu dans le pays.

Bénistant MBALLA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire