RDC : AU MOINS 13 MORTS LORS DE NOUVELLES VIOLENCES ENTRE PYGMEES..

Jeudi 20 Oct. 2016 : 08h 24 min

RDC : AU MOINS 13 MORTS LORS DE NOUVELLES VIOLENCES ENTRE PYGMEES ET LUBAS

 Pygmee rdcDes survivants de la communauté pygmée Bambuti dans le petit village de Mbau Mikereba, dans la forêt de l'Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), 31 Août 2007.

Au moins 13 personnes ont été tuées lors des violences qui ont secoué certains villages du territoire de Kabalo dans la province du Tanganyika depuis le dimanche 16 octobre. Encore une fois, elles ont mis aux prises des groupes d’autodéfense bantous et pygmées.

Depuis 2013, les violences sont récurrentes entre Pygmées et Lubas dans le nord de l'ancienne province du Katanga. Les combats, qui ont secoué depuis août dernier le territoire voisin de Nyunzu provoquant le déplacement de milliers de personnes, sont encore dans tous les esprits.

Ce week-end, les Pygmées et les Lubas se sont affrontés à coups de flèches et de bâton dans le territoire de Kabalo. Ulcérés par le racket imposé par un village voisin, des Pygmées qui ramassaient des chenilles destinées à la consommation et se voyaient imposer des taxes, ont tué deux personnes, provoquant trois jours d'un cycle violences-représailles.

Cinq membres d'une même famille pygmée ont notamment été tués par ceux qu'on appelle désormais « les éléments », un groupe d'autodéfense qui ratisse large auprès des jeunes Lubas du secteur.

 Des localités incendiées

En représailles, plusieurs localités ont été partiellement ou totalement incendiées. Signe de la nervosité ambiante, des jeunes en colère ont retardé le départ de la délégation composée du ministre provincial de l'Intérieur et de représentants de la Monusco, les contraignant à passer la nuit à Kabalo.

Dans la soirée des villageois, craignant la poursuite des attaques, n'étaient pas rentrés chez eux, préférant passer la nuit dans la cité de Kabalo, autour des bureaux de l'administrateur, de la police et dans différentes églises.

RFI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire