LA LEVEE DES SANCTIONS CIBLEES DE L’ONU AURA-T-ELLE

Mardi 27.06.2017 : 10H02

LA LEVEE DES SANCTIONS CIBLEES DE L’ONU AURA-T-ELLE D’EFFET SUR LA CPS ?

La levée des sanctions ciblées de l’ONU contre certaines personnalités politiques et militaro-politiques ne les blanchit pas des crimes de guerre et crimes contre l’humanité en RCA.

L’une des clauses de l’Accord Politique et de cessez-le-feu de Rome en Italie, paraphé par les parties centrafricaines concernées, sous l’égide de Sant’ Egidio, le 19 juin 2017, incombe à la responsabilité exclusive de l’Exécutif pour sa mise en application. De ce fait, l’Exécutif est tenu de mener des démarches auprès du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour que ces sanctions ciblées contre certaines personnalités politiques et militaro-politiques de la RCA soient levées définitivement. Il s’agit du gel de leurs avoirs et de l’interdiction formelle faite à eux de voyager d’un pays à un autre.

A l’annonce officielle de cet Accord Politique et de cessez-le-feu, bon nombre de nos compatriotes se sont interrogés sur le mobile exact et le bien-fondé de cette clause dont l’Exécutif a la charge de mettre en application. Et ces compatriotes pour nous, ont peut-être raison de s’interroger de la sorte.

Mais comme « la paix n’a pas de prix », il va falloir pour nous, à de rares pareilles circonstances, faire des concessions de part et d’autre, pour parvenir à cette « Paix » que nous tous cherchions par différents voies et moyens. D’où la clause relative à la levée des sanctions ciblées des Nations Unies contre certaines personnalités politiques et militaro-politiques du pays a tout son sens. Car, elle milite en faveur de la restauration de la paix en RCA.

Par déduction, nous faisons savoir aux uns et aux autres, qu’une telle clause ne blanchit pas les auteurs, co-auteurs et complices de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en RCA, de 2003 jusqu’à nos jours. Elle ne fait  pas non plus obstruction à la justice (Cour Pénale Spéciale et Cour Pénale Internationale) de les poursuivre afin qu’ils puissent répondre de leurs actes criminels et inhumains. « L’impunité zéro en RCA », c’est ce que souhaite tout son peuple.

A bon entendeur, salut ! Et « un homme averti, en vaut deux », dit-on.

 

Le Petit YEKOA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire