Journée InternationalE de la Femme 2017, 08 Mars

Jeudi 09.03.2017 : 09H25

JournEe InternationalE de la Femme 2017, 08 Mars : Oxfam revendique la participation active des femmes

 

A l´occasion de la Journée International de la  Femme, Oxfam en République Centrafricaine  se joigne aux diverses structures communautaires et organisations de femmes pour célébrer sur l’ensemble de ses bases une journée revendicative en organisant des activités à Bangui, Batangafo, Paoua et Bria.

Sur le thème « Autonomisation et protection des femmes : conditions pour le relèvement économique de la République Centrafricaine »  l’ONG a pour objectif  de revendiquer la participation active des femmes et, en même temps, dénoncer que la situation des femmes en Centrafrique ne peut s’améliorer dans un contexte de violence et déplacement continue .

Les femmes constituent près de 50,3% de la population Centrafricaine[1] : 51% des femmes Centrafricaines sont affectées par la crise et vivent dans le besoin d’une assistance humanitaire. En milieu rural 81% de femmes contre 69% d’hommes sont affectés par la pauvreté.

« En ce moment environ 60% du territoire demeure sous le contrôle des groupes armés qui s’affrontent quotidiennement. Dans ce climat les femmes et les filles centrafricaines sont les plus affectées par les enlèvements et les violences sexuelles », a signalé Ferran Puig, Directeur d’Oxfam en République Centrafricaine.

La célébration de cette journée a un triple objectif : mobiliser les femmes autour du vrai sens revendicatif de cette journée, faire entendre la voix des communautés et des femmes sur les questions d’autonomie et de protection et, finalement, demander au niveau national l’amélioration des politiques et attitudes a l’égard des femmes. 

A cette fin seront organisées  des ateliers, projections de films, conférences et débats pour l’ensemble de ses zones d’intervention avec l’objectif principal de mettre en lumière la situation des femmes déplacées et retournées en les donnant la voix pour raconter elles mêmes leurs préoccupations et problèmes.

La célébration de la Journée Internationale de la Femme est une opportunité pour faire ressortir les inégalités entre l’homme et la femme principalement dans le monde du travail : « Même si juridiquement les femmes centrafricaines ont le même droit à l’emploi que les hommes,  les violences et injustices dont elles sont toujours victimes telles que l’accès limité a l’éducation ne leur permettent pas d’avoir le même accès que les hommes au marché du travail,  à des emplois qualifiés et surtout à l’autonomisation économique et sociale », a déclaré Puig.

L’ONG insiste que la situation des femmes ne peux s’améliorer dans un contexte de violence et de vulnérabilité. « De même le relèvement économique et politique de la République Centrafricaine ne sera pas possible sans une participation active et une autonomie complète des femmes », a terminé Puig.

Oxfam est présente en République Centrafricaine depuis janvier 2014 pour répondre aux besoins urgents de la population affectée par la crise humanitaire qui sévit depuis décembre 2013. Sur l’ensemble de ses activités l’ONG touche 81.000 personnes à Bria, 150.000 à Bangui et Bimbo, 45.000 personnes à Paoua et  33.000 personnes à Batangafo.

****************

******************************

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire