JOURNAL FRANÇAIS « LE MONDE » : « LES CASQUES BLEUS..

Mercredi 28 juin 2017 : 09H56

JOURNAL FRANÇAIS « LE MONDE » : «  LES CASQUES BLEUS DE LA MINUSCA ONT PEUR DE S’INTERPOSER DANS LES AFFRONTEMENTS INTERGROUPES ARMES POUR ASSURER LA PROTECTION DES CIVILS »

Dans sa parution du mercredi 21 juin 2017 et à sa « Une », le journal français « Le Monde », l’un des célèbres et grands quotidiens de la France, titrait : «  les Casques Bleus de la Minusca ont peur de s’interposer dans les affrontements intergroupes armés pour assurer la protection des civils ». Cet article publié, fait suite à des investigations menée sur le terrain en République Centrafricaine, par l’un de ses envoyés (journaliste spécial).

A en croire nos confrères du journal « Le Monde », « depuis le déploiement des soldats onusiens en septembre 2014 en RCA, ils n’ont pu protéger comme il se doit les civils. Pour preuve, les Casques Bleus ont peur de s’interposer dans les affrontements intergroupes armés. Ce sont les cas de récentes violences à Bangassou, Alindao et Bria, pour ne citer que ces quelques villes. Si bien que sur cent (100) personnes, il y a vingt (20) personnes déplacées internes, étant donné que ces soldats onusiens fuient devant les groupes armés pendant les affrontements. Aussi, ils sont indisciplinés et très enclins dans des viols des jeunes filles et des femmes, selon les différents rapports d’enquêtes publiés par  le Conseil de Sécurité des Nations-Unies ». C’est pour autant dire que nos confrères du journal français « Le Monde » ont donné raison à leurs confrères centrafricains de la presse écrite, qui avaient fort longtemps décrié la passivité et l’inaction des forces onusiennes à assurer leur mission prioritaire, celle de protéger effectivement les civils. Et ce, lors des affrontements intergroupes armés. Pourtant, les Casques Bleus de la Minusca disposent des arsenaux et des équipements de guerre sophistiqués et impressionnants, pour protéger les civils en cas d’affrontements entre les groupes armés. Mais pourquoi interviennent-ils toujours tardivement pour ne compter que des morts, des blessés, des maisons et villages incendiés dans l’arrière-pays ? Cela dépasse tout entendement humain.

La passivité et l’inaction des Casques Bleus de la Minusca ont donc franchi le territoire de la RCA, le continent africain pour atteindre le continent européen dont la France, puissance colonisatrice. Et nos confrères du journal « Le Monde » n’ont fait que de manière professionnelle leur travail, en dénonçant le non-respect de leur mandat et les bavures que ces soldats onusiens ont été à l’origine en RCA. Finalement, à quoi sert leur présence chez nous en RCA ?

 

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire