ABDOULAYE ISSEINE, PERSONA NON GRATA AU TCHAD

Mardi 27 juin 2017 : 10H10

ABDOULAYE ISSEINE, PERSONA NON GRATA AU TCHAD

 

Le gouvernement tchadien interdit de séjour sur son territoire, Abdoulaye Isseine, le N°2 du FPRC. Par cette mesure, le Tchad confirme son implication dans la crise centrafricaine. Nourredine Adam, Abdoulaye Isseine et tant d’autres vont et viennent du Tchad, alors que ce pays prétend que ses frontières sont fermées avec la RCA. Que veut et que gagne le Tchad à entretenir la guerre en RCA ? Quand les soldats tchadiens tiraient à bout portant sur les populations civiles au Pk12 à la sortie Nord de Bangui, le président Déby était bien au courant. De quelle enquête se mêle le Tchad suite au rapport accablant des Nations-Unies ? Comme tout bon despote, Déby profite hideusement de la faiblesse de l’Etat centrafricain.

L’Armée tchadienne s’est glissée au sein du FPRC, avec les agents des renseignements du pouvoir tchadien. Ce n’est plus un secret. Fort de ce soutien, le FPRC donne du fil à retordre aux autorités centrafricaines. Le dialogue et la réconciliation nationale trainent en longueur, de même que le programme Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR). Nous attendons de suivre l’accord politique et le cessez-le-feu immédiat, issus de la rencontre de Rome avec Sant’ Egidio. La volonté des Etats de la CEEAC d’avoir une coordination unique pour suivre l’évolution de la crise en RCA, en est une autre. L’heure est venue de faire la paix car tout le monde est fatigué.

 

Julien BELA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×