DEPECHE RJDH-RADIO COMMUNAUTAIRES

Mercredi 05 juillet 2017 : 10H29

DEPECHE RJDH-RADIO COMMUNAUTAIRES

 

LES AUTORITES AUTORISENT LA NEUTRALISATION D’UNE PANTHERE QUI SEME LA TERREUR DANS LA VILLE DE BABOUA

La présence d’une panthère sauvage dans la ville de Baboua à l’Ouest du pays à semer la psychose généralisée au sein de la population dans la nuit du 2 au 3 juillet. Les autorités locales ont décidé de sa neutralisation et sa tête est mise à prix ce jour dans la localité.

L’apparition de cette panthère dans la localité a laissé la place à la psychose et aux interprétations divergentes. L’animal fait partie des espèces protégées en République Centrafricaine. La panthère a ravagé sur son passage des animaux domestiques tels que chèvres et moutons et la population dans la psychose généralisée est restée terrée à la maison.

La décision de la mise à prix de sa tête est prise lors d’une réunion d’urgence convoquée par la commune de Baboua « nous avons convoqué les chefs de groupes et des quartiers pour réfléchir sur les dégâts causés par l’animal et de ce qu’il faut faire. C’est ainsi qu’ils ont décidé de la mise à prix de sa tête et les chasseurs de la localité doivent tout faire pour l’abattre » a indiqué au RJDH David Ngboko président de la délégation spéciale de la Commune de Baboua.

La panthère a fait son apparition dans la ville le 30 juin dernier et sa présence est un obstacle pour les cultivateurs qui ont peur d’aller au champ. Nos tentatives pour joindre les défenseurs de la nature ont été vaines.

****************

LES ENFANTS DE LA RUE SENSIBILISES SUR LA SEXUALITE RESPONSABLE

Plusieurs enfants de la rue ont échangé avec les cadres de l’Acabef sur la sexualité responsable à Bangui. Le droit à l’éducation sexuelle au cœur des discussions ce 1er juillet. 

Les enfants ont droit à l’éducation sexuelle. C’est autour de ce thème que les enfants de la rue adoptés par la fondation Voix du Cœur ont discuté avec le mouvement action des jeunes de l’Acabef. Ces enfants dont l’âge varie de 7 à 15 sont des enfants vulnérables aux maladies sexuellement transmissibles. C’est dans ce contexte que l’Acabef a organisé à leur intention cette conférence débat qui touche les questions de la santé de reproduction et aux infections sexuellement transmissibles.

Selon Chancella Malessaba, Présidente du Mouvement d’Actions des Jeunes à l’ACABEF, la thématique développée vise à faire de la prévention parce que les enfants sont exposés. « Nous nous sommes entretenus avec eux sur des questions liées à la sexualité et ses conséquences. Nous l’avons fait par respect de notre agenda qui veut à ce que lors du congrès il faut organiser des séances dites causeries débats aux enfants de Centrafrique », a-t-elle indiqué.

Les enfants de la rue doivent ces informations pour mieux se protéger selon Acabef « Nous sommes aujourd’hui dans un camp des enfants sont des vulnérables. Ils ont besoin des soutiens de tout genre. Aujourd’hui nous leur avons apporté des soutiens moraux et psychologiques pour leur bien-être mais aussi pour leur avenir » a-t-elle ajouté.

La sexualité ne doit pas être un tabou pour toutes les couches sociales du pays selon l’Acabef. Plusieurs enfants sont touchés du Sida

***************

AFROBASKET 2017 : TUNISIE ET SENEGAL HOTES DE LA COMPETITION

Après le renoncement de l’Angola à l’organisation de l’Afrobasket 2017, la compétition sera co-organisée par deux pays : le Sénégal et la Tunisie.

Organisateur de l’Afrobasket 2015, Tunis accueillera encore le 29e Championnat d’Afrique des Nations Masculins de Basket cette fois-ci en compagnie du Sénégal.

Pour l’édition 2017, la formule de la compétition est exceptionnelle. Les seize équipes seront reparties en deux (02) groupes (I et II). Chaque groupe sera composé de deux (02) poules de quatre (04) équipes chacune, « soit un total de huit équipes par pays ».

La Phase de Poule (1er Tour) se jouera en Tunisie et au Sénégal du 08 au 10 Septembre 2017. Puis, Tunis seule abritera la deuxième phase de la compétition, notamment les Quart de Finales, les Demi-finales et la Finales 14 au 16 Septembre.

L’Afrobasket 2015 organisé par la Tunisie et remportée par le Nigeria a été un succès. Mais co-organisé par la même n’est par du gout de certains fanatiques du ballon orange, du coté de Dakar.

Ibrahima Ba a déploré que « c’est une mauvaise décision. La Tunisie a accueilli la dernière édition en 2015. Alors pourquoi ne pas laisser la chance aux autres pays », a-t-il dénoncé.

Qualifiée in-extremis, la sélection centrafricaine participera à la compétition. La communauté centrafricaine qui avait soutenu les Fauves de Bas-Oubangui à Tunis souhaite les revoir deux ans après.

Certaines équipes qualifiées à l’Afrobasket 2017 ont déjà débuté leur préparation, mais aucun écho du côté de Bangui.

 

********RJDH********

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire