VLADIMIR POUTINE : « L’AFRIQUE N’EST QU’UN CIMETIERE

Lundi 12.08.2019

VLADIMIR POUTINE : « L’AFRIQUE N’EST QU’UN CIMETIERE POUR L’AFRICAIN », UNE TRISTE REALITE

Poutine afrique« Quand un Africain ou un entrepreneur africain devient riche, il envoie son argent et son or en Suisse. Il se rend en France pour un traitement médical. Il investit en Allemagne », dixit Vladimir Poutine.

Le président russe, Vladimir Poutine peint de manière verte, le paradoxe africain de tous les temps. Combien de chefs d’Etats ont des fortunes en Europe, en Suisse, en France, en Allemagne, au Canada, aux Etats-Unis ? Combien d’entrepreneurs nantis et fortunés ont leurs trésors logés en Suisse ou ailleurs, sous d’autres cieux ? Des villas et des domaines en Europe, au Canada, aux Etats-Unis ? Combien d’intellectuels, de chercheurs, fuient leur pays pour mettre leur savoir et savoir-faire au service des pays développés ? Combien de dirigeants africains, de chercheurs, d’entrepreneurs africains, sont morts en France et leurs corps ou cadavres ramenés en Afrique ?

Les dirigeants et autres entrepreneurs richissimes ne se soignent qu’en France et jamais dans leur propre pays. Les entrepreneurs africains préfèrent investir en Europe, au Canada ou aux Etats-Unis. Tous les prétextes sont bons pour investir en occident au lieu d’investir en Afrique avec un taux de chômage ahurissant, véritable bombe à retardement. L’Afrique n’est qu’une plaque de transit des capitaux africains, tant en or qu’en argent. L’Afrique s’appauvrit davantage, mais construit l’Europe, le Canada et les Etats-Unis. Les richesses de l’Afrique prennent un avion invisible pour atterrir en Suisse qui a fait fortune sur les dépôts africains dans ses banques.

« Un Africain ou un entrepreneur africain achète à Dubaï ; il consomme des produits chinois; il prie à Rome ou à la Mecque ;  ses enfants étudient en Europe ou au Canada et prennent des nationalités occidentales. Il voyage au Canada, aux Etats-Unis et en Europe pour le tourisme », affirme Poutine.

L’Afrique est pauvre en tout, mais dépense des sommes pharaoniques sous d’autres cieux. La course à la bi-nationalité envahit tous les rêves des jeunes africains. La nationalité africaine est devenue une peste noire. Il n’empêche que certains aventuriers se plaisent à dire que « l’Afrique à toutes les richesses pour son développement ». Comment y croire si les Africains marchent et continuent de marcher la tête en bas et les pieds en l’air ? Les capitaux, l’or et le diamant prennent le chemin de l’Europe, du Canada et des Etats-Unis, mais ce sont des cadres, des dirigeants et des entrepreneurs africains riches, qui quittent l’Europe, le Canada et les Etats-Unis pour être enterrés en Afrique, dans leur pays natal. L’Afrique perd en ressources humaines, en argent, en or et en diamant, tous logés ailleurs, sous d’autres cieux. L’Afrique doit faire face à des questions de rareté des devises et de liquidités. Où sont passés les experts, les économistes africains, les visionnaires, pour ne pas relever ce paradoxe suicidaire ? Le président russe Vladimir Poutine tire la sonnette d’alarme pour que les Africains révisent leur posture, si réellement l’Afrique doit être le wagon du développement de demain. Poutine a raison d’affirmer que, « S’il meurt, c’est en Afrique qu’il sera enterré, dans son pays natal. L’Afrique n’est qu’un cimetière pour les Africains et non un continent où il faut investir, pour enrichir et développer. C’est regrettable de votre part !!! ».

« Mais pour les Africains avertis, aidez vos frères et sœurs à comprendre et préservez leur héritage. On n’est pas comme tout le monde ».

Il est certes vrai que certains africains sont éclairés ; sont-ils nombreux pour faire bouger les lignes de ce paradoxe ? Les pays nantis, développés, forts de l’héritage de l’Afrique bradé, deviennent de plus en plus riches, de plus en plus prospères, de plus en plus forts, alors que l’Afrique est embourbée dans la misère, la pauvreté, la famine, le chômage endémique des jeunes et les graves crises militaro-politiques récurrentes qui déchirent les Etats africains.

Selon Donald Trump, le chef de l’Exécutif américain, « l’Afrique est un pays de merde », ce qui a choqué bien des dirigeants africains, des intellectuels, mais n’a pu faire avancer la réflexion. Pourquoi a-t-il dit cela ? Aujourd’hui, c’est le président russe, Vladimir Poutine qui se fâche contre les Africains. L’Afrique enrichit les pays riches et devient le cimetière des Africains riches. L’or et le diamant sortent du sous-sol  africain et sont remplacés par les cadavres, est-ce productif ? Est-ce bénéfique ? Où va l’Afrique ? Les fonds d’investissement sont détournés et logés dans les banques suisses au profit de qui ? Les trésors logés en Suisse servent-ils les intérêts de l’Afrique ? Bravo Poutine pour ce coup de gueule aux Africains !

Julien BELA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire