VLADIMIR POUTINE FUSTIGE LA FRANCE...

Lundi 25.06.2018: 09H54

VLADIMIR POUTINE, PRESIDENT RUSSE, FUSTIGE LA FRANCE RESPONSABLE DE LA MIGRATION PAR LE PILLAGE SANS SCRUPULE DES ETATS FRANCOPHONES

 

Macron et poutine« 90% des migrants qui partent pour l’Europe, viennent des pays colonisés par la France : Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire … Rarement des autres pays comme le Ghana, l’Ouganda, la Namibie. C’est parce que la France avec la complicité des présidents de ces pays, pille sans vergogne les ressources, appauvrissant ainsi les populations qui n’ont d’autre choix que de fuir, à la recherche d’un avenir meilleur ».

Le cas de la RCA est aujourd’hui flagrant, car depuis 60 ans de vie commune avec la France, il n’y a que ruine, désolation, misère ordurière, pauvreté absolue, et lanterne rouge de la planète. Le chômage se passe de commentaire. La France excelle en coups d’Etats, en terrorisme d’Etat, en menace, manigance, exploitation de l’homme par l’homme, traite des êtres humains, esclavagisme. Dès qu’un chef d’Etat centrafricain veut se préoccuper de son peuple, la France le traite d’hérésie, de jaunisse, de peste noire, d’oiseau de mauvais augure. Seuls les intérêts de la France, son droit au pillage systématique du pays priment sur l’intérêt national. L’instabilité politique est devenue chronique : Boganda est assassiné en 1959.

Le développement exponentiel de la RCA entre 1960 et 1965, irrite la France. Bokassa, manipulé par la France, prend le pouvoir. Dans le cours de son règne, sa canne de commandement a fracassé le crâne de certains hauts responsables français. Bokassa a demandé à son peuple de lyncher tout ressortissant français à Bangui. Les relations sont tumultueuses entre Bokassa et la France. L’Opération Barracuda met un terme au règne de Bokassa en 1979 et ramène le président David Dacko. Le démagogue Ange-Félix Patassé ne laisse aucune chance au président Dacko qui démissionne en 1981 et remet le pouvoir au chef d’Etat-major général des armées, André Kolingba. Le colonel Mention devient le gouverneur de la République. Le régime Patassé arrive au pouvoir et n’a pas supporté les ingérences françaises intempestives. Patassé a fini par chasser les français de la RCA, pour se tourner vers son ami le colonel Kadhafi.

Bozizé a maintenu la même dynamique, se passant de la France. Le pétrole de Boromata (Birao) a été concédé aux Chinois. Le gisement de ciment à l’Inde qui a installé une cimenterie n’attend que l’énergie pour produire. Depuis 1981, à ce jour, aucune politique économique n’a été déroulée d’un régime à un autre. Cependant, la France pille copieusement et gracieusement, le diamant, l’or, le mercure rouge, la faune, les archives du pays. A l’opposé, la RCA amorce sa descente en enfer, enchainant les crises sur crises. L’unique stade 20.000 places, a été construit par les Chinois, la France néant. La RCA est aujourd’hui le 188ème pays sur 188, le dernier pays au monde. Aucun investissement substantiel de la France. Toutes les entreprises françaises s’enferment dans un monopole. Bozizé a brisé les caprices de Total-Centrafrique pour imposer Tradex. Mocaf, Sucaf, Socatraf, exploitent jusqu’au sang le peuple centrafricain. Les bénéfices qui se chiffrent à des milliards, sont systématiquement rapatriés, sans aucun investissement. Une drôle de coopération qui n’est autre que l’esclavage, l’exploitation éhontée des Centrafricains. Aucune opportunité ne s’offre pour résorber le chômage des jeunes centrafricains depuis 40 ans.

Le président russe a fait un diagnostic de choc, pertinent, qui met à nu l’exploitation à sens unique. N’eut été la Chine, parlerait-on d’électricité en Centrafrique ? Parlerait-on d’un stade digne des compétitions internationales ? Sans le courage de Bozizé qui a sollicité l’Inde, parlerait-on d’une cimenterie ? Sans la Russie, parlerait-on d’une armée nationale, de surcroît opérationnelle, courageuse et dynamique ? La France excelle dans le terrorisme d’Etat pour sa volonté afin de ne servir que ses intérêts. Cette époque est révolue. La RCA n’est plus une réserve où les français exploitent la misère du peuple contre leur dirigeant. Le peuple centrafricain discerne merveilleusement la servitude à laquelle la France l’a soumis.

Après Aquarius, c’est aujourd’hui « Life-Line » qui est refoulé loin des  côtes de l’Halite, Malte et la France. Des Sénégalais, Maliens, Nigériens, Burkinabé et autres croupissent dans cette embarcation. L’hypocrisie, le mépris, le traitement inhumain et dégradant de la France sont manifestes. L’Union Européenne doit se tourner vers la France pour lui demander des comptes. Les demandeurs d’axile et les migrants économiques, c’est le même rêve, un avenir meilleur au-delà des océans. Quelle est la raison d’être un chef d’Etat, s’il ne doit pas améliorer les conditions de vie de son peuple ? Les promesses de campagne à tenir, sont valables partout où il y a eu des élections, en France, aux Etats-Unis, en Russie, en RCA. Tous les Etats francophones d’Afrique sont parmi les plus pauvres de la planète. Les dirigeants de ces pays vivent sous la terreur de la France et n’osent pas défendre les intérêts de leurs peuples et la misère, la pauvreté courent dans la rue.

La RCA n’en peut plus de supporter un pays qui bafoue sa dignité, foule aux pieds ses intérêts, réduit au chômage sa jeunesse. Ce sont les Etats-Unis qui ont tendu la perche à la jeunesse à travers le Programme YALI. La Russie foule à peine le sol centrafricain que les hôpitaux mobiles sillonnent les villages les plus reculés pour redonner la santé, la vie et l’espoir à une population très meurtrie et méprisée par la France. Pour le quotidien   Centrafric Matin, l’Assemblée Nationale doit prendre ses responsabilités pour réviser l’Accord de coopération avec la France. C’est un impératif catégorique, une nécessité absolue, pour la survie de la nation centrafricaine. La RCA est asphyxiée, étranglée, réduite à la mendicité, à la misère et à la pauvreté. La RCA doit être libre de sa coopération avec n’importe quel pays, afin d’améliorer ses conditions de vie. Poutine a percé l’abcès. Les pays d’Europe doivent mettre la France devant ses responsabilités, car c’est elle qui est à l’origine de cette vague monstre de la migration qui envahit l’Europe. L’Italie et les pays d’Europe de l’Est ont raison de refouler les migrants, car ce sont des cargaisons françaises. La France n’a pas toussé un mot sur ce coup de gueule de Poutine. La RCA de l’esclavagisme français.

Julien BELA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×