UNE JAMBE FRACTUREE, DECLINAISON DE

Jeudi 13.07.2017 : 10H25

UNE JAMBE FRACTUREE, DECLINAISON DE RESPONSABILITE

 

Les compétitions de football dans les quartiers de Bangui, organisées par les enfants lors des vacances, connaissent également des revers. Au quartier Galabadjia2 dans le 8e arrondissement, la fracture de jambe d’un garçon nommé Prince, âgé de 13 ans, a mis le feu aux poudres entre la mère de l’enfant et l’organisateur de ladite compétition, Archange, âgé de  plus de 20 ans.

L’incident s’est produit le samedi 08 juillet dans l’après midi aux environs de 16 heures lors d’un match de quart de finale de ladite compétition. Alors qu’il était en possession de la balle, Prince a été taclé par un joueur adverse un peu plus âgé que lui. Aussitôt tombé, ce dernier a commencé à hurler en se roulant par terre avec une impossibilité de se relever du fait qu’il s’est cassé la jambe droite. Alertée par les coéquipiers de Prince, sa mère s’y est rendue en hâte. Après avoir constaté  l’état de son enfant, cette dernière s’en est prise à l’organisateur de ladite compétition. Lequel organisateur a clamé son innocence. «  J’ai organisé cette compétition dans l’optique de permettre à ces jeunes garçons de se divertir pendant les vacances. Ce n’était pas dans une intention de leur nuire… », a-t-il  martelé.

Pour la mère de Prince, l’organisateur doit coûte que coûte assumer ses responsabilités et soigner son enfant.

Les petites compétitions dans les quartiers sont de plus en nombreuses, mais il faut penser à la vie  de ces enfants qui y prennent part en s’assurant des mesures préventives pour leur santé.

 

 

Félicien NZAPAYEKE-MAMADOU

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire