TRIBUNE-SANTE : INTERDIT DE GUERIR AVEC LA MEDECINE HORMONALE !

Vendredi 20.01.2017 : 09H51

TRIBUNE-SANTE : INTERDIT DE GUERIR AVEC LA MEDECINE HORMONALE !


Chère lectrice, cher lecteur,

Imaginez des substances naturelles plus efficaces que les médicaments pour soigner les maladies du vieillissement, mais également capables de :

· faire perdre de la graisse et gagner du muscle (y compris au ventre, aux cuisses) ;

· résorber la chair qui pend sous les bras ;

· éliminer les rides, notamment autour des yeux et de la bouche ;

· solidifier les os ;

· faire repousser des cheveux épais et de votre couleur naturelle ;

· lubrifier les articulations ;

· réguler le taux de sucre sanguin ;

· rétablir le sommeil naturel ;

· augmenter la mémoire ;

reconstituer les tissus vivants (rétine, artères, matière grise).

Et ce n’est pas tout !

Ces substances seraient aussi capables d’influer favorablement sur votre personnalité, en accroissant votre confiance en vous, en espaçant les baisses de moral, en vous rendant plus à l’aise en société, en développant votre pouvoir de séduction, en vous donnant plus de force et de paix intérieures pour surmonter toutes les difficultés de la vie.

Enfin, ces substances augmenteraient le désir, la force et le plaisir amoureux.

J’ai bien conscience que cela paraît trop beau pour être vrai. Mais lisez la suite.

Des substances plus indispensables que le cerveau

Ces substances naturelles existent, et elles se présentent sous plus de cent formes, toutes produites naturellement par votre corps.

Ce sont vos hormones.

Les hormones sont des produits naturels que vous fabriquez dans vos glandes endocrines (hypophyse, glande pinéale, glande thyroïde, thymus, pancréas, glandes surrénales, testicules ou ovaires).

Elles vous permettent de développer vos organes et d’assurer des centaines de fonctions vitales comme la respiration, la circulation sanguine, la digestion, l’immunité, la reproduction, les émotions et le fonctionnement du cerveau.

Les hormones ne sont pas seulement naturelles. Elles sont aussi indispensables à la vie : si un bébé naît sans cerveau mais avec du cortisol (une hormone produite par les glandes surrénales), il peut non seulement vivre pendant une courte période, mais aussi manifester des émotions.

En revanche, s’il naît avec un cerveau mais sans cortisol, il ne pourra pas vivre du tout. Ses fonctions vitales (battements cardiaques, respiration) n’auront aucun moyen de s’activer.

Sans hormone thyroïdienne par exemple, une personne peut vivre quelques semaines, mais sans émotions, sans bouger, comme une plante.

C’est pourquoi il n’est pas exagéré de dire que les hormones sont plus indispensables à la vie encore que le cerveau.

Le dieu Hermès dans votre corps

Le mot « hormone » vient du grec « impulsion ».

Mais la racine rappelle aussi celle du dieu Hermès, qui signifie « messager ». Hermès est d’ailleurs ce dieu jeune et beau, doté d’ailes aux chevilles qui lui permettent de porter les messages à la vitesse du vent.

Car, en effet, vos organes se servent des hormones pour communiquer entre eux.

Produites par vos glandes endocrines, les hormones sont transportées par le sang, et permettent de réguler à distance toutes vos fonctions vitales.

Le cas le plus connu est celui des hormones produites par les glandes sexuelles, comme la testostérone et les œstrogènes.

Elles sont produites à l’adolescence et modifient l’apparence des organes sexuels, développent les muscles, font pousser des poils sous les aisselles, sur le pubis, etc.

Mais, en réalité, toutes les hormones ont des effets aussi spectaculaires, si vous pouviez voir ce qui se passe dans votre corps.

Ainsi la DHEA est-elle une de ces hormones capables de réduire la graisse et d’augmenter le muscle, en plus petite mesure toutefois que la testostérone, l’hormone mâle. La DHEA accroît la densité minérale des os, et donne souplesse et brillant à la peau. Elle semble avoir aussi un impact important sur le cerveau : si vous manquiez de DHEA, votre risque de maladie d’Alzheimer pourrait être plus élevé.

Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que, à 80 ans, le taux de DHEA est en moyenne dix fois plus bas qu’à 20 ans, ce qui explique en partie les différences physiques.

Le cortisol, lui, élève le niveau d’énergie : il accélère le flux sanguin, et donc améliore l’oxygénation des cellules et leurs apports en nutriments. Cela vous fait maigrir tout en vous procurant une sensation de plus grande fraîcheur et d’énergie. C’est le cortisol qui vous donne cette sensation d’être d’attaque pour affronter les événements stressants. Il peut même vous donner de l’enthousiasme et de l’impatience à vous lancer dans l’épreuve !

On pense que les grands guerriers, comme Du Guesclin, le chevalier Bayard, Attila ou encore Gengis Khan, avaient des taux très élevés de cortisol.

(suite au prochain numéro)

 

A votre santé !

Jean-Marc DUPUIS

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×