RETOUR TRIOMPHAL DE TOUADERA AU BERCAIL APRES LA TABLE ...

Jeudi 24/11/2016 :11H08

RETOUR TRIOMPHAL DE TOUADERA AU BERCAIL APRES LA TABLE RONDE DE BRUXELLES

Faustin archange touadera 0

Le président de la République, Chef de l’Etat, professeur Faustin-Archange Touadéra est revenu le mardi 22 novembre 2016 à Bangui, après avoir pris part à la table ronde des donateurs à Bruxelles, en Belgique. Dès son arrivée à l‘aéroport Bangui-M’poko, il a été accueilli par une foule immense qui l’attendait. Mais le plus grand spectacle du jamais vu, s’est produit sur les avenues des Martyrs et Koudoukou jusqu’au rond point du 4e arrondissement en passant par l’avenue de l’Indépendance pour se rendre au centre ville.

Des hommes, des femmes, des enfants se sont massés tout au long de cette avenue pour applaudir le président de la République qui a décroché un financement très important pour le relèvement de l’économie du pays et la consolidation de la paix à travers la mise en place du Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR), la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) et la Réconciliation Nationale (RN). Après avoir quitté l’aéroport, le cortège présidentiel a été stoppé par une foule en liasse au niveau de l’ex-UCATEX, qui sert aujourd’hui de base aux éléments de l’EUTM et de certains contingents de la Minusca. Le président de la République, Faustin-Archange Touadéra et son Premier ministre, Simplice Sarandji, sont descendus de leurs voitures de commandement et ont marché à pieds jusqu’au rond point du 4e arrondissement de la ville de Bangui. Les femmes ont étendu leurs pagnes sur les avenues et Touadéra marchait dessus. La scène était vraiment comparable à l’entrée du Fils de l’Homme, Jésus-Christ à Jérusalem pendant la fête des rameaux. Des gens chantaient, dansaient à un rythme effréné. Les militaires onusiens et les forces de sécurité intérieures,qui assurent la protection du Chef de l’Etat, ont eu du mal à frayer des passages pour permettre à celui-ci et sa délégation de circuler. Certaines femmes exhibaient des danses qui étaient passionnantes. On pouvait voir toutes les démonstrations des danses allant de Motèngènè au Gbadouma, en passant par Ngargué.

C’est pour autant dire que le peuple centrafricain est satisfait du résultat de la table ronde de Bruxelles. En outre, les Centrafricains sont fiers de leur président et du gouvernement, car ils ont mené des négociations franches avec les bailleurs de fonds, ce qui  permettra à la RCA de bénéficier dans les jours à venir de cette enveloppe d’un montant de 2.268.000.000 de dollars US, promise par les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux. Et cette volonté, ce courage, cette détermination, ce bravoure du chef de l’Etat doivent être salués et loués par le peuple centrafricain à son retour de Bruxelles.

Les Centrafricains ont prouvé encore une fois de plus qu’ils sont derrière leur président qu’ils ont élu démocratiquement au mois de février 2015. C’est pour dire que le peuple centrafricain est mûr et veut tourner la page sombre de l’histoire de leur pays, non pas par les armes, mais plutôt par des projets. Donc, il soutient aujourd’hui Touadéra et son gouvernement dans les actions qu’ils mènent pour le bonheur et la survie du pays et de son peuple. Ce soutien ne fait que commencer. Et il était normal que Touadéra soit accueilli en héros après son retour de Bruxelles, car il a négocié et obtenu un financement qu’aucun chef d’Etat centrafricain n’a pu avoir depuis que la RCA est devenue un Etat souverain. 1.130 milliards de francs CFA, c’est une  somme colossale, et les Centrafricains ne pouvaient que se réjouir après un travail de titan mené par Touadéra et son équipe. Ce retour de Touadéra était vraiment un ouf de soulagement pour tout le peuple centrafricain, car si on faisait venir les Centrafricains du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, tous agiraient ainsi.

C’est pourquoi, nous exhortons les groupes armés réticents au processus DDRR à revenir à de bons sentiments. Les milliards de francs CFA que Touadéra a réussi à mobiliser, ne sont pas pour lui et sa famille. C’est pour le peuple centrafricain et la grosse part ira dans le DDRR, la RSS et la RN pour la paix en Centrafrique. Donc rien ne sert de continuer à commettre des exactions sur ses concitoyens. Les groupes armés, doivent se mobiliser aussi autour du président de la République comme l’ont fait les partis politiques, la société civile et les centrafricains lambda.

Que Dieu bénisse les actions de Touadéra et de son gouvernement en faveur du peuple centrafricain, pour que la RCA soit bénie. Bon vent à l’accueil triomphal réservé à Touadéra dès son retour de Bruxelles. Que celle-ci soit continuelle !

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire