RCA : LA TABLE RONDE DE BRUXELLES SE CONCRETISE...

Lundi 13.03.2017 : 11H14

RCA : LA TABLE RONDE DE BRUXELLES SE CONCRETISE PAR LA VISITE DU VICE-PRESIDENT DE LA BANQUE MONDIALE POUR L’AFRIQUE

Le vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique, Mackhtar Diop a séjourné en République Centrafricaine du 10 au 12 mars 2017. Il s’est entretenu avec le chef de l’Etat, professeur Faustin Archange Touadéra et les partenaires techniques financiers sur les grandes lignes de la stratégie du développement du pays. Il s’agissait de la première visite du vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique depuis sa prise de fonction en mai 2012.

Dans un document remis à la presse, jean Christophe Carret, représentant résident de la Banque Mondiale en RCA a déclaré, « cette visite intervient à un moment crucial pour la Centrafrique où le pays cherche à consolider la paix et à reconstruire la nation. La Banque Mondiale, premier partenaire au développement de la RCA, est à pied d’œuvre pour concrétiser les engagements pris par les bailleurs de fonds, lors de la table ronde tenue à Bruxelles en novembre dernier ».

Au cours d’un point de presse tenu en présence du chef de l’Etat ce samedi 11 mars aux environs de 12 heures au Palais de la Renaissance, le vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique, Mackhtar Diop a précisé, « cette visite vise à soutenir les efforts du gouvernement centrafricain et d’accompagner la RCA dans la mise en œuvre de son programme à travers les engagements pris lors de la conférence des donateurs tenue à Bruxelles. En RCA, l’accent est mis sur le secteur agricole à l’exemple de la relance des activités cotonnières et le secteur forestier pour protéger les ressources naturelles du pays. Il s’agit d’un message d’espoir et de confiance ».

Profitant de la situation, Mackhtar Diop a reçu une distinction honorifique sur décret du président Touadéra qui l’a élevé au grade de Commandeur dans l’Ordre National de la reconnaissance centrafricaine. Il s’est également rendu en compagnie du chef de l’Etat et du représentant du secrétaire général  de l’ONU en RCA, Parfait Onanga Anyanga, à Bambari, deuxième ville du pays sous tensions liées à la présence des groupes armés. La Banque  Mondiale s’est engagée à investir à l’Est et au Centre du pays pour désenclaver ces régions, améliorer l’accès des populations aux services de base et de créer des emplois, notamment en réhabilitant les infrastructures routières et en relançant l’agriculture.

Notons qu’au cours de la conférence de Bruxelles, la Banque Mondiale a annoncé une allocation exceptionnelle de 500 millions de dollars au cours des trois (03) prochaines années pour aider le pays à se reconstruire après les années de crises militaro politiques successives. Outre son expérience au sein d’organismes internationaux, Mackhtar Diop, économiste de formation a débuté sa carrière dans le secteur bancaire avant de rejoindre le Fond Monétaire International (FMI) puis la Banque Mondiale. Il a une grande expérience du secteur privé.

 

Bénistant MBALLA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×